Bas-Uélé : La Route nationale n°4 en état de délabrement très avancé au niveau de Buta et Aketi

Droits tiers

Plus de 125 kilomètres de la route nationale n°4 dans la province du Bas-Uélé, se trouve dans un état de délabrement précisément dans son tronçon reliant la ville de Buta et Aketi. 

Le constat a été fait par une délégation des ministres provinciaux composée du ministre de l'intérieur Jean-Pierre Maziambola, celui des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction (ITPR) ainsi que de transport. 

Si auparavant les utilisateurs de cette route ne faisaient que 3 heures du temps pour rallier Buta et Aketi, actuellement les voyageurs passent plus de deux jours de route pour rejoindre le chef-lieu de la province du Bas-Uélé. 

Selon le constat fait par ces ministres provinciaux, c'est surtout à 39 kilomètres de la ville d'Aketi plus particulièrement dans la partie communément appelée « Morgue » que l'on trouve de gros bourbiers, des flaques d'eau et tant d'autres anomalies des routes qui laissent à désirer. 

Profitant de la présence de la délégation gouvernementale, les usagers de cette route ont lancé un cri d'alarme au gouverneur Nzanza Bombiti pour la réhabilitation de la RN4. 

« Nous souffrons horriblement sur cette route, nous payons des taxes, qui ne servent à rien. Quel est le rôle de pellage route ? Que les autorités nous viennent en aide », a déclaré l'un des usagers de cette route nationale. 

Il sied de noter que la route nationale n°4 (RN4), longe un total de 600 km. Elle est l’un des axes importants du commerce à l’Est de la République. Elle traverse les villes de Kisangani, Bunia et Beni et revêt un caractère vital pour les populations de ces différentes villes.

Roberto Tshahe