Nord-Kivu : des morts dont 2 policiers dans une attaque rebelle contre la prison centrale à Butembo

Photo tiers

La prison centrale de Butembo-Kakwangura (Nord-Kivu) a été attaquée par des rebelles Maï-Maï dans la nuit du mardi à ce mercredi 10 août 2022.

Dans une communication, l'armée dresse un bilan provisoire de 3 morts dont un rebelle et 2 policiers commis à la garde de la maison carcérale attaquée. Des détenus se sont par ailleurs enfuis alors que la cellule de détention des femmes a été incendiée.

"Le bilan provisoire fait état de 2 policiers tués et un combattant Maï-Maï du nom de Kasereka Vyeka neutralisé, son armé et son colis contenant 90 munitions récupéré par des militaires venus en renfort. La cellule de détention des femmes a été brûlée avant l'arrivée du renfort. La situation est redevenue calme et des dispositions sécuritaires sont prises pour retrouver les prisonniers", informe le capitaine Antony Mualushayi, porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 grand Nord-Kivu.

Le communicateur de l'armée précise que certains évadés ont été appréhendés par les services puis ramenés en détention.

Par ailleurs, plusieurs autres sources indépendantes indiquent que dans leur fuite, certains miliciens ont été capturés par des habitants. Ces sources parlent d'au moins 3 d'entre eux qui ont été lynchés puis brûlés par la foule. 

Isaac Kisatiro, à Butembo