Kwango : Plus de 40 cas de la variole de singe dont 3 décès enregistrés en décembre 2022

Photo 7SUR7.CD

Plusieurs provinces de la République démocratique du Congo ont été touchées par l’épidémie zoonotique « Monkey pox » et/ou la variole du singe, au cours de l’année 2022. C’est le cas du Kwango.

Cette province a enregistré 40 cas positifs de Monkey pox et 3 décès. Parmi ces cas, 31 se situent dans le territoire de Kahemba, 6 dans le territoire de Popokabaka, 2 dans le territoire de Kasongo-Lunda et deux décès, et 2 dans la ville de Kenge et un décès.   

Le docteur Tshotsho Tshonaka, Chef de bureau d’information sanitaire au Kwango, qui livre cette information à 7SUR7.CD, renseigne que cette maladie se transmet par contact cutané avec les lésions du malade ou tout autre liquide corporel et par morsure ou contact avec un animal infecté.

Il  invite la population du Kwango à «  éviter la consommation de la viande des  rongeurs (écureuils, rats, etc.), des singes, des porcs épics et des pangolins ; la manipulation et la consommation d’animaux présentant des lésions cutanées et de pratiquer rigoureusement toutes les mesures d’hygiène : laver les mains avec du savon le plus souvent possible. »

Il convient de signaler que depuis début janvier 2023, 9 nouveaux cas ont été signalés à Kajiji dans le territoire de Kahemba, toujours dans la province du Kwango.

Irenge Masirika, au Kwango