APK/Coulage des recettes: après Guy Matondo, le DG de la DGRK appelé à s'expliquer devant les élus provinciaux

L'Assemblée provinciale de Kinshasa continue à s'activer sur le front du contrôle parlementaire. Après le ministre provincial des Finances, Guy Matondo, c'est au tour du Directeur général de la Direction générale des recettes ( DGRK) de Kinshasa, Raoul Elenge de s'expliquer devant les élus provinciaux.

Faisant l'objet d’une question orale avec débat initiée par le député provincial Charles Mbuta Muntu, Raoul Elenge devra donc éclairer l’Assemblée provinciale de Kinshasa ce vendredi 10 mai sur le dossier lié à l’évasion de recettes de Kinshasa estimées à plusieurs milliers de dollars américains.

L’auteur de cette question orale avec débat affirme disposer des documents faisant état de plusieurs centaines d’entreprises de Kinshasa qui payent régulièrement les taxes mais qui ne sont pas répertoriées dans le fichier électronique de la DGRK.

L'inexistant de ces entreprises dans la base de données de la DGRK constitue l'élément de base qui a motivé la curiosité de cet élu provincial. Ce dernier se dit rassuré du fait que plusieurs milliers de dollars américains échappent chaque mois au trésor public.

Il se plaint du fait que ces sommes faramineuse, qui normalement devraient être allouées aux actions qui impacteront positivement le socimat des kinois puisent, finissent dans des poches des individus. Ce, dans l'indifférence totale des autorités de la ville.

Soulignons que cette question orale avec débat de l'honorable Charles Mbuta Muntu fait suite àla mise à la disposition de la justice, par l'Assemblée provinciale de Kinshasa, de Guy Matondo, ministre provincial des Finances de l’exécutif provincial sortant.

Ce dernier est accusé de détournement de deniers publics et d'être à la base du surendettement de la ville de Kinshasa. Il est aussi tenu responsable de l'existence des comptes fictifs au nom de la ville et des arrièrés de salaire des agents de l'administration provinciale.

Pour rappel, Raoul Elenge et son adjoint Michel Mvunzi ont été nommés le 1er mars 2018 à la tête de la DGRK. Ils remplaçaient le tandem Narcisse Lembo et Dido Ilembwa traqués en octobre 2017 par Luzolo Bambi, Conseiller spécial de l’ancien chef de l’Etat en matière de Lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent, pour détournements de fonds. Ils ont passé quelques semaines dans la Prison centrale de Makala avant d’être relaxés.

Orly-Darel Ngiambukulu