Beni : La présence d'hommes armés inconnus crée un déplacement massif de la population à Ndama

Publié ven 17/05/2019 - 08:42
Intensification de l'insécurité dans plusieurs agglomérations du territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu. Les villages de Ndama et Kikingi situés dans la chefferie de Batalinga, territoire de Beni se vident progressivement de sa population après une incursion des hommes armés assimilés aux présumés rebelles ADF qui ont tué une femme enceinte la nuit de mardi à mercredi dernier, enlevé plusieurs autres dans la même contrée avant de se livrer aux pillages des biens de la population. Cette situation vient de créer une agitation au sein des habitants de ces villages. Les uns viennent de se déplacer jusqu'à Mwenda un village situé dans le secteur de Ruwenzori et les autres à Mutwanga dans le même secteur. À en croire Robert Muke, chef du village de Mwenda contacté par 7SUR7.CD jeudi 16 mai 2019, plusieurs déplacés sont arrivées à Mwenda et sont dans des familles d'accueils. Par contre, les autres sont hébergés dans des églises et écoles. "Les humanitaires devraient voir comment venir en assistance de ces déplacés qui ont abandonné leurs milieux laissant tout", a-t-il dit. Il sollicite l'implication des autorités et surtout de l'armée de la RDC à vite réagir contre ces rebelles qui auraient l'intention de couper la chefferie de Batalinga du reste du territoire de Beni. Signalons que le seul tronçon qui restait pour atteindre Kamango dans le Batalinga était Mwenda-kikingi, car la route Mbau-Kamango n'était plus fréquentée suite aux attaques à répétition des rebelles ADF qui s'en prennent aux civils. Bantou Kapanza Son/Correspondant 7SUR7.CD à Beni