Bitakwira : "Vous nous avez vu faire face à la CENCO pour défendre Kabila. Qui a déjà entendu un seul écho de Bahati Lukwebo au front? Il ne surgit que quand il s'agit du partage"

Publié dim 10/03/2019 - 10:12
Justin Bitakwira membre du Comité Stratégique du Front Commun pour le Congo, "FCC", n'est pas allé par le dos de la cuillère pour dénoncer selon lui, le fait que le ministre du plan Modeste Bahati fait peur à tout le monde au sein de leur famille politique. Selon le ministre du développement rural qui s'exprimait dans une vidéo postée ce dimanche 10 mars sur Twitter, M. Bahati a nargué tout le monde en alignant deux candidats gouverneurs indépendants alors qu'ils ont été élus sur les listes de l'AFDC et Alliés. "Monsieur Bahati Lukwebo est pour moi un grand frère mais je pense qu'il a dépassé les bornes. Il fait peur à tout le monde et personne n'a le courage de lui dire effectivement ce qu'il a comme faiblesse. D'abord, je vous informe que monsieur Bahati Lukwebo a deux candidats gouverneurs élus sous la liste de AFDC et Alliés qui sont candidats gouverneurs indépendants. Il y a monsieur Martin Kabuya dans le Kasaï-Central, et un candidat indépendant dans le Sud-Ubangi Koloba Ndenge", a déclaré Justin Bitakwira. Avant d'ajouter que si Bahati Lukwebo continue, il va instruire ses avocats de faire une requête pour invalider ses deux candidats gouverneurs indépendants. Pour Bitakwira, l'actuel ministre du plan et autorité morale de l'Alliance des Forces Démocratiques du Congo, "AFDC", n'apparaît que lorsqu'il s'agit du partage des postes. "Politiquement que représente Bahati Lukwebo? Nous, vous nous avez vu ici faire face à la CENCO pour défendre le régime de Kabila, vous nous avez vu face au CLC, vous nous avez vu ici face au G7 à Kinshasa. Qui a déjà entendu un seul écho de Bahati Lukwebo au front politique? Monsieur ne surgit que quand il s'agit du partage. Là, il surgit automatique", a-t-il conclu. Pour rappel, Justin Bitakwira candidat malheureux aux législatives de décembre dernier, est en course pour les Sénatoriales. Sa candidature au gouvernorat du Sud-Kivu avait été dans un premier temps jugée irrecevable par la Commission Électorale Nationale Indépendante, avant qu'elle ne soit récupérée par la Cour d'Appel de cette province. Jephté Kitsita