RDC : Les responsables des armées de 4 pays de Grands Lacs réunis à Goma pour statuer sur la pacification de la sous-région

Publié sam 14/09/2019 - 11:00
7sur7

Les chefs des forces armées congolaises, rwandaises, burundaises et ougandaises sont réunis en ville de Goma depuis vendredi 13 septembre 2019 pour une séance d'échanges qui se clôture ce samedi. En plus de l'Africom, des responsables de la Monusco sont également de la partie.

L'objectif de cette rencontre entre officiers de la sous-région est de réfléchir sur la sécurisation collective de leurs pays respectifs.

La RDC est représentée à cette séance par le chef d'État major adjoint chargé des opérations et renseignements au sein des FARDC, le lieutenant général Gabriel Amisi, aux côtés d'autres hauts gradés de l'armée congolaise qui ont fait le déplacement du chef-lieu du Nord-Kivu.

A l'occasion, les autorités militaires appellent les groupes armés actifs dans la zone à déposer les armes et à se rendre pour échapper à la puissance de feu qui s'annonce imminente.

"Nous avons reçu une délégation du Burundi, de l'Ouganda, du Rwanda mais également de l'Africom et la Monusco. À ce moment précis, les FARDC lancent un message pressant à tous les groupes armés. Qu'ils entendent la voix de la raison, qu'ils déposent les armes, qu'ils se rendent aux forces armées parce que s'ils ne le font pas, il sera déjà trop tard", déclare le général major Kasonga Léon Richard, porte-parole des FARDC.

Il sied de rappeler que pour la seule province du Nord-Kivu, on répertorie une dizaine de groupes négatifs dont les plus atroces sont les ADF, les FDLR et les Maï-Maï.

Isaac Kisatiro depuis Butembo