RDC - Infrastructures : Un gap de 50 millions $ pour parachever le programme d'urgence du chef de l'État ("cents jours")

Publié jeu 12/12/2019 - 19:40
7sur7

Le gouvernement de la République devra décaisser 50 millions de dollars américains pour parachever les travaux de construction et réhabilitation des infrastructures lancés à travers le pays, dans le cadre du ''programme de cent jours du chef de l'Etat''.

C'est-ce qu'a fait savoir le ministre du budget, Jean-Baudouin Mayo, au sortir de la séance de travail présidée ce jeudi 12 décembre par le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, à la Primature.

À en croire le ministre du budget, cette réunion à laquelle ont été conviés les ministres de l'urbanisme et des infrastructures, a été consacrée à l'évaluation du programme d'urgence du président de la République dans le secteur des infrastructures, qui nécessite, d'après lui, 50 millions USD afin de terminer les travaux lancés dans le cadre dudit programme d'urgence.

"Cette évaluation a indiqué qu'il nous faut encore 50 millions de dollars américains pour terminer tous les travaux dans le domaine des infrastructures. Nous avons pris bonne note et le Premier ministre va nous réunir encore avec certains organismes d'État pour voir comment réunir ce montant. Et permette à nos régies ainsi que l'Office des Voiries et Drainages (OVD) et l'Office des Routes (OR) d'achever les chantiers déjà commencés à travers la ville et dans tout le pays. Le gouvernement va s'y mettre pour donner les moyens à nos régies afin qu'elles puissent terminer les travaux", a indiqué J.B. Mayo.

Il a fait savoir également l'évaluation du ''programme de cent du chef de l'Etat'' va se poursuivre. 

"Mais le gouvernement ne s'arrête pas au secteur des infrastructures. Prochainement, nous allons aussi évaluer ce qui a été fait dans le secteur social, toujours dans le cadre du programme de 100 jours", a-t-il ajouté. 

Dans le programme de cent jours de Félix Tshisekedi, le secteur des infrastructures a été une priorité, avec une dotation de 45% du budget total. Cela afin de construire et réhabiliter les routes ainsi que d'autres infrastructures dans le pays.

À Kinshasa, par exemple, plusieurs voies de circulation ont été réhabilitées notamment les avenues Luambo Makiadi (ex Bokassa) et Saïo. En outre, les saut-de-moutons (viaducs) censés apporter une solution aux embouteillages dans la ville, sont en construction.

Lancés le 2 mars 2019, le Programme des 100 jours prévoyait un budget de 350 millions $.
Selon certains sources,  depuis le programme a été réévalué à 600 millions $.

Prince Mayiro