Kasaï :  Le député G. Mafuta invite le ministre de mines à transformer les carrés miniers inexploitables en zones d'exploitations artisanales

Société

 

Le député national Guy Mafuta Kabongo, a saisi mardi 03 mars 2020 à travers une lettre écrite, le ministre de mines pour   dénoncer la politique des carrés miniers qui exclut les populations locales à accéder aux ressources minérales dans la province du Kasaï, notamment le diamant.

À en croire G. Mafuta, ces zones exclusives couvrent la grande partie du sous-sol kasaien et privent ainsi les creuseurs l’accès à ces ressources.

" Après mes vacances parlementaires, j'ai constaté l'inaccessibilité des populations locales aux ressources minérales tel que le diamant dans ma province. Et pour cause, la politique des carrés miniers, ces périmètres exclusifs d'exploitations des substances minérales dans lequels la population locale n'a pas accès. La majorité des périmètres détenus par des particuliers sont inexploités et non en règle avec la loi et de ce fait censés être déchus par un arrêté des mines et carrière", a-t-il déclaré.

L'élu du PPRD dans le territoire de Tshikapa, préconise la réduction de coût d’agrément des coopératives pour lutter contre l’exploitation clandestine des minerais.

Le député Mafuta demande de ce fait l'application du code minier pour que le diamant de Tshikapa profite en premier à la population locale.

Il a en outre,  recommandé au ministre de mines de prononcer  la déchéance et transformer ces périmètres exclusifs en zones d’exploitations artisanales pour permettre aux populations locales et creuseurs d’accéder à ces ressources sur leurs terres.

Pour rappel, l'inaccessibilité des populations locales dans les carrés miniers serait à la base du déplacement de plusieurs jeunes en Angola.

Dostin Eugène Luange