RDC : Mukuna visé par une nouvelle plainte pour incitation à la haine ethnique, dénonciation calomnieuse et diffamation

Publié ven 15/05/2020 - 13:22
7sur7

L'ONG Lutte pour l'Unité du Congo a, dans une plainte déposée le 14 mai dernier contre l'évêque Pascal Mukuna au parquet près le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, accusé ce dernier d'incitation à la haine ethnique, dénonciation calomnieuse, diffamation et injures publiques surtout à l'endroit de l'ex-président Kabila.

"Depuis le début du mois d'avril 2020, le précité homme de Dieu s'est livré sans besogne d'insulter  l'ancien chef de l'État sur la place publique en déclarant notamment à plusieurs reprises que le président Joseph Kabila Kabange est Rwandais ou Tanzanien afin de le vouer à la colère des Congolais extrémistes, ceci dans le but in fine d'inciter à la haine ethnique les fils de la République", affirme Simon Mukenge Cicéron, coordonnateur de lutte pour l'unité du Congo.

Le coordonnateur de cette ONG affirme en outre que Pascal Mukuna a initié une plainte contre Kabila dans laquelle il impute à l'autorité morale du FCC des "faits graves et montés de toutes pièces" sans apporter la moindre preuve concrète de ses allégations ni faire  recours à la loi n°18/021 du 26 juillet 2018 portant statut des anciens chefs de corps constitués.

Simon Mukenge Cicéron espère que le pasteur Mukuna va comparaître dans un bref délai afin qu'il puisse répondre de ses actes qu'il qualifie de "répréhensibles".

Elysée Odia