RDC : L’Inspection Générale des Finances et l’Inspection Générale de la Police Judiciaire font bloc pour lutter contre les exonérations « fantaisistes »

Publié ven 11/09/2020 - 11:43
7sur7

L’Inspection Générale des Finances et l'Inspection générale de la police judiciaire vont collaborer pour lutter contre les exonérations fiscales « fantaisistes » en République Démocratique du Congo. 

Les deux responsables de ces services étatiques ont échangé le jeudi 10 septembre 2020 pour créer une synergie en vue de traquer les détourneurs et fraudeurs qui saignent à blanc les ressources de l’Etat.

« On va mettre nos énergies ensemble pour essayer de contrarier la haute pègre qui écume nos institutions. Il y a assez d’évasion fiscale. Cela ne permet pas que notre budget puisse être réaliste. On a convenu avec l’Inspecteur général des Finances pour que nous puissions conjuguer les efforts, travailler en synergie. Eux sont des spécialistes en la matière. Nous allons mettre notre expertise sur le plan judiciaire », a déclaré à la presse Antoine Camille Boyau, Inspecteur général de la police judiciaire.

En RDC, les exonérations fiscales privent l'État de 5 milliards de dollars par an, selon l'Inspection Générale des Finances.

D'après Jules Alingete, les exonérations et compensations sont utilisées pour détourner des fonds publics en RDC. 

Lors du conseil des ministres tenu vendredi 4 septembre dernier, le chef de l'État avait appelé à l'annulation "sans aucun délai", de toute exonération fiscale, non-fiscale et douanière, octroyée par simple lettre ou sans arrêté ministériel émis selon la procédure légale.

Jephté Kitsita et Ange Makadi Ngoy