RDC : Jérôme Sekana appelle le gouvernement à examiner le dossier des exonérations au cas par cas

Publié dim 13/09/2020 - 10:09
7SUR7.CD

Au cours d'un point de presse tenu samedi 12 septembre 2020 à Kinshasa, Jérôme Sekana, directeur général de l’Agence Galaxie Médias (AGM), est monté au créneau pour fustiger les tracasseries dont fait l'objet l'entreprise PALMco, spécialisée dans la filière huile de palme.

À en croire Jérôme Sekana, ces tracasseries font suite à la décision du gouvernement relative à l'annulation de toutes les exonérations octroyées en violation de la loi. Une décision mal comprise par certains services étatiques, d'après Jérôme Sekana.

C'est ainsi que le patron de l'AGM, agence conseil de PALMco, appelle le gouvernement à examiner le dossier des exonérations au cas par cas afin de mettre hors d'état de nuire les entreprises qui bénéficient des allègements fiscaux en violation de la loi.

"PALMco se retrouve en difficulté, pris dans le filet  où tous les services commencent à dire toutes les exonérations y compris vous. Dieu merci le ministre des Finances a compris cela, il a envoyé ses experts pour voir un peu ce nous [PALMco ndlr] faisons. Mais les autres ne l'entendent pas de cette oreille là. Nous demandons à ce que l'examen de ces exonérations et autres allègements fiscaux soit fait au cas par cas, et en tenant compte de l'impact socio-économique de chacun, parce qu'on risque de retomber à la case de départ", a indiqué Jérôme Sekana.

Tout en encourageant les efforts du gouvernement visant à mettre de l'ordre dans ce secteur, Jérôme Sekana rassure que Palmco n'est pas en contradiction avec la loi en ce qui concerne les exonérations et allègements fiscaux.

"Nous encourageons le gouvernement, c'est une très bonne chose. Il y a eu beaucoup d'abus en ce qui concerne les allègements fiscaux. Mais il faut surtout protéger des entreprises comme PALMco, qui ont un impact socio-économique très important au niveau de la République Démocratique du Congo (...) PALMco n'est pas en contradiction avec la loi", a renchéri Jérôme Sekana.

Pour rappel, PALMco était parmi les 5 majors qui se sont lancés dans la filière huile de palme en République Démocratique du Congo. 

Installée dans la province de l’Équateur, cette entreprise a acquis des plantations existantes et a installé une raffinerie avec une production de plus de 100.000 tonnes par an. Elle emploi plusieurs centaines de Congolais que ce soit dans la plantation, transport et transformation de produits.

D'après Jérôme Sekana, cette entreprise bénéficie des exonérations, qui courent encore, uniquement pour importer les intrants. Mais elle paie régulièrement ses taxes et impôts.

Jephté Kitsita