Bintou Keita : "À ceux qui souhaitent nous voir partir, nous ne nous accrochons pas"

Photo 7SUR7.CD

La représentante spéciale du secrétaire général des Nations-unies en RDC et cheffe de la MONUSCO Bintou Keita a, lors d'un point de presse animé au quartier général de la mission onusienne à Beni au Nord-Kivu, rassuré ceux qui exigent le départ des casques bleus de l'ONU, que cette mission est prête à quitter le sol congolais .

"Je tiens à rassurer ceux qui souhaitent nous voir partir, nous ne nous accrochons pas. Nous partons du Kasaï, nous allons partir du Tanganyika et nous travaillons à une stratégie de sortie, de transition, pour que les institutions congolaises puissent assumer leur pleine souveraineté", a- t-elle déclaré face à la presse.

Et d'ajouter : "Je tiens à rassurer ceux nombreux , j'en suis convaincu, veulent nous voir rester, au moins dans ces moments très difficiles que vivent encore les provinces du Nord-kivu, du Sud-kivu et de l'Ituri, nous restons pleinement mobilisés pour ramener la stabilité dans vos provinces, en appui de votre armée, de votre police, et de votre justice".

La cheffe de la mission onusienne a, en outre, précisé que les efforts sont en train d'être menés par les agences de  l'ONU sur des programmes de soutien au système de santé, au domaine éducatif et à l'accompagnement des institutions judiciaires congolaises.

Bintou Keita a, par ailleurs, appelé les politiciens "potentiels candidats en 2023" et toutes les forces politiques à travailler ensemble pour le retour de la paix à Beni, saluant au passage l'initiative d'enquête parlementaire sur l'insécurité dans la partie Est de la RDC .

La déclaration de Bintou Keita intervient après les nombreuses manifestations anti-MONUSCO organisées dans plusieurs villes de la province du Nord-Kivu, pour exiger notamment le départ de la mission onusienne. 

Christel Insiwe