Beni : Une dizaine d'écoles fermées depuis plus de 3 mois suite aux attaques rebelles à Kainama

7SUR7

Les cours peinent à démarrer dans le groupement Banande-Kainama en territoire de Beni au Nord-Kivu voici maintenant plus de 3 mois suite aux attaques répétitives des hommes armés notamment des rebelles ADF.

C'est la société civile dans la région qui annonce la nouvelle à 7SUR7.CD ce lundi 17 mai 2021. Elle ajoute que les enseignants et les élèves ont quitté la région pour se déplacer les uns à Beni-ville et les autres en territoire d'Irumu dans la province de l'Ituri.

« Nous venons de faire plus de trois mois sans cours dans la région. Les portes de 11 écoles du groupement dont les écoles primaires Nazareth, Muliki, Muziranduru, Semuliki, Manzumbo, Mbuto, Kainama, Okanefu et les instituts Mutakiri, Adonga, Kainama restent fermées. Les écoles précitées se trouvent dans les zones contrôlées par les assaillants, ce qui ne permet pas d'y mener les activités », a déclaré Jonas Bin Kasumba, président de la société civile locale.

Cette information est aussi confirmée par le sous-proved de l'EPST Oïcha qui contrôle le groupement Banande-Kainama.

« C'est vrai, les activités n'ont pas encore commencé dans ce groupement. Il y a une dizaine d'écoles qui sont fermées jusqu'aujourd'hui. C'est suite aux attaques et je doute que ces écoles rouvrent leurs portes. Que les autorités nous aident à ramener la paix dans la contrée afin que les enfants qui constituent l'avenir de demain étudient dans le calme », a indiqué Kambale Tasilughe Paul, sous-proved de l'EPST à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni.

Il sied de rappeler que le groupement Banande-Kainama a été secoué dernièrement par les attaques répétitives menées par des hommes armés. Des morts côtés civils ont été enregistrés et des maisons incendiées voire des biens pillés.

Bantou Kapanza Son depuis Beni