Sud-Ubangi / Covid-19 : Les personnes vaccinées sont réticentes à la prise de la 2ème dose (PEV)

7SUR7

Les personnes qui ont reçu leur première dose du vaccin Astrazeneca contre le covid-19 dans la province du Sud-Ubangi sont réticentes à la prise de leur deuxième dose dudit vaccin. 

C'est le médecin chef d'antenne du Programme Élargi de Vaccination (PEV) dans cette province, située au nord-ouest de la République démocratique du Congo, qui l'a déclaré, le vendredi 10 septembre dernier à la presse. 

« Cette vaccination ne concerne que les personnes qui avaient déjà reçu la première dose. Cette deuxième dose et la dernière vient compléter leur calendrier [ndlr, vaccinal] (...) Je m'adresse aux personnes qui ont déjà reçu leur première dose à partir du 28 juin jusqu'au 11 juillet de pouvoir très rapidement se diriger vers les sites de vaccination notamment juste à côté de l'hôpital général de référence [ndlr, de Gemena] munies de leurs cartes de vaccination pour pouvoir recevoir leur deuxième dose », a exhorté le docteur Christian Etoza. 

À noter que plusieurs dizaines de personnes ont déjà reçu leur deuxième dose du vaccin Astrazeneca depuis le lancement de la vaccination le 28 août dernier. 

Mais le médecin chef d'antenne du PEV en province du Sud-Ubangi note que les personnes qui ont reçu leur première dose sont beaucoup plus réticentes à la prise de la deuxième dose. D'où, son appel à la prise de leur conscience pour cette fin. 

Le Sud-Ubangi compte à son actif plus de 70 cas testés positifs au covid-19, rappelle-t-on. 

César Augustin Mokano Zawa, à Gemena