Nord-Kivu : une vingtaine de personnes interpellées dans une manifestation anti-MONUSCO à Butembo

Photo 7SUR7.CD

Les services de sécurité ont interpellé une vingtaine de personnes lors d'une manifestation contre la Mission d'Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) à Furu, dans le nord de la ville de Butembo (Nord-Kivu) ce lundi 03 janvier 2022

Le commandant de la Police Nationale Congolaise (PNC) de Butembo, le commissaire supérieur principal, Polongoma Di-Ntonto a accusé les manifestants d'avoir coalisé avec des miliciens Maï-Maï avec comme objectif d'attaquer la ville de Butembo. 

Il a révélé qu'au cours des heurts entre les services de sécurité et les manifestants, un militaire des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a été grièvement blessé aux côtés d'un présumé milicien Maï-Maï capturé. 

« Nous avons su maîtriser la situation. Il y avait des tracts que les gens de Furu vont manifester ensemble avec les Maï-Maï pour attaquer la ville de Butembo. Effectivement, ils ont blessé grièvement un militaire par le fait qu'on a parlé de la présence des Maï-Maï. Et nous venons d'attraper un Maï-Maï du nom de Kaseraka Patrick recruté à partir de Cantine. Il est prouvé qu'en Furu, quelques jeunes ont manifesté ensemble avec les Maï-Maï », a déclaré à la presse locale.

Il convient de noter que la situation est restée instable au nord de Butembo aux heures d'avant-midi de ce lundi. Des manifestants anti-MONUSCO ont fait face aux forces de sécurité. Ce qui a occasionné des tirs de sommation. Pendant ce temps, les activités socioéconomiques se déroulaient normalement au centre ville et environs. 

Joël Kaseso, à Butembo