"Mboka Déjà Ekufa" : "Ils sont conscients que le chef de l'État a dit la vérité. Il a trouvé la RDC pas par terre mais dans un trou", (A. Kabuya)

Jean-Marc Kabund. Ph. 7SUR7.CD

Le secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Augustin Kabuya, est sorti de son silence au sujet de la polémique qui a élu domicile en République démocratique du Congo concernant la déclaration faite par le président Tshisekedi lors de son adresse à la population de Lodja au Sankuru.

En effet, le chef de l'État avait déclaré en Lingala : « Mboka déjà ekufa, yango wana to ye po tobongisa » (Le pays est déjà mort c'est pourquoi nous sommes venus pour le redresser, ndlr). Une phrase qui a suscité beaucoup de réactions négatives, surtout du côté de l'opposition. 

Et à ce sujet, Augustin Kabuya estime qu'il était légitime pour le président de la République de le dire car, a-t-il martelé, il avait trouvé le pays pas par terre mais plutôt dans un trou. Il l'a fait savoir le 12 janvier 2022 à l'occasion de sa descente au Mausolée d'Étienne Tshisekedi dans la commune de la Nsele à Kinshasa. 

« Moi, je n'aime pas vraiment plonger dans cette médiocrité là. En âme et conscience, les gens savent très bien que la situation de notre pays était très chaotique. Et le chef de l'État a trouvé le pays pas par terre mais dans un trou. Et si vous regardez bien, toutes les agitations sont menées par ceux qui ont mis ce pays dans le trou. Ça crée les débats comme c'était dit en Lingala. Mais si c'était dit en français, ça ne pouvait pas créer des débats », a indiqué le secrétaire général de l'UDPS. 

Augustin Kabuya persiste et signe que le président de la République n'a dit que la vérité. 

« Mais le chef de l'État a dit la vérité, ils sont conscients. Hors micro ils reconnaissent ça. Mais comme les gens sont très malhonnêtes, ils ne veulent pas reconnaître cette réalité. Mais je ne peux pas perdre mon temps pour discuter avec ces gens », a-t-il renchéri. 

Dans la foulée, le numéro deux du parti présidentiel a indiqué qu'il n'est pas donné à tout le monde de comprendre les choses au même moment.

« Il n'est pas donné aussi à tout le monde de comprendre au même moment. Si le chef a parlé de l'état actuel du pays, l'état dans lequel il avait trouvé le pays, il faut vraiment reconnaître qu'il a totalement raison au lieu de mener des débats stériles qui ne peuvent en aucun cas apporter la solution à notre population », conclut Augustin Kabuya.

Signalons par ailleurs qu'il était question pour le secrétaire général de l'UDPS au cours de cette descente à Nsele, de procéder au remplacement des drapeaux du parti présidentiel qui ont vieilli et résoudre le problème des groupes électrogènes en panne installés au Mausolée d'Étienne Tshisekedi. 

Jephté Kitsita