Beni : 5 présumés Maï-Maï aux arrêts à Bashu

Photo tiers

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont annoncé avoir arrêté 5 présumés miliciens Maï-Maï en chefferie des Bashu dans le territoire de Beni (Nord-Kivu).

L'information a été rapportée dans une dépêche du porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 au Grand Nord parvenue à 7SUR7.CD ce jeudi 24 février 2022.

Le Capitaine Anthony Mualushayi présentent ces présumés criminels comme auteurs du meurtre du Chef de village Vungwe et de plusieurs autres civils dans la région de Beni.

« ... Auteurs de plusieurs assassinats dont celui de Muhindo Muvunga Kitiri Evariste, Chef du village Vungwe kidnappé le 16 février et tué par arme à feu le 17 février dernier dans le Graben, près du pont Thalihya, plusieurs personnes ont attribué tous les cas d'assassinats et de kidnapping aux terroristes ADF/MTM. Mais aujourd'hui, le soleil vient de se lever et nous prouver le contraire », a écrit le Capitaine Anthony Mualushayi.

La chefferie des Bashu est actuellement parmi les entités qui connaissent une instabilité sécuritaire dans la région de Beni. L'armée congolaise attribue des exactions rebelles commises sur place aux conflits fonciers tandis que les structures citoyennes, elles, accusent les « terroristes » d'Allied democratic forces (ADF) d'en être auteurs.

Joël Kaseso