Beni : un militaire se suicide après avoir tué 2 personnes dont son Chef à Kamango

Photo tiers

Un soldat des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) s'est suicidé après qu'il a tué deux personnes dont son Chef dans la localité de Kamango en territoire de Beni (Nord-Kivu), le matin de ce mercredi 02 février 2022.

Le porte-parole de l'armée au Grand Nord-Kivu, le Capitaine Anthony Mualushayi, renseigne dans sa dépêche parcourue par 7SUR7.CD, que le drame a eu lieu après une dispute « dont le motif reste jusque-là inconnue ». Il indique que ce porteur d'arme a également blessé deux autres soldats. 

« Ce matin, dans la localité de Watalinga, suite à une dispute sur un sujet inconnu, un soldat du 2103e régiment basé dans la cité de Kamango, secteur de Ruwenzori a tiré sur son chef poleton et un civil qui sont morts sur place. Il a en suite blessé deux autres soldats avant de se loger lui-même une balle dans la tête », a-t-il fait savoir. 

Le Capitaine Anthony Mualushayi rassure de l'ouverture des enquêtes pour « en savoir plus sur cette mauvaise nouvelle ». Il précise par ailleurs que les deux autres militaires blessés poursuivent des soins médicaux dans un Centre de santé de la place. 

Cette bavure militaire illustre celle vécu en ville de Beni, le 09 février dernier. Ce jour là, un militaire congolais a tué trois civils dont son épouse au quartier Benengule. Il s'était, lui, aussi, donné la mort par la suite. 

Joël Kaseso