RDC : L'ambassade des États-Unis alerte sur une probable attaque terroriste à Goma

Photo 7SUR7.CD

La ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, serait sous la menace d'une attaque terroriste, d'après l'ambassade des États-Unis d'Amérique en République démocratique du Congo.

Dans une note publiée sur son site internet ce jeudi 12 mai 2022, l'ambassade des États-Unis à Kinshasa précise que l'attaque pourrait avoir lieu sur un bateau non-encore spécifié, au départ de Goma sur le lac Kivu.

« L'ambassade des États-Unis informe les citoyens américains qu'il existe un risque d'attaque terroriste sur un ferry non-spécifié au départ de Goma, province du Nord-Kivu, RDC. L'avis aux voyageurs pour la RDC met en garde les citoyens américains contre les voyages dans la province du Nord-Kivu en raison de la criminalité, des troubles civils, du terrorisme, des conflits armés et des enlèvements », écrit l'ambassade.

Comme actions préventives à prendre, les États-Unis conseillent les citoyens américains présents à Goma, ainsi que les Congolais, à « éviter les foules et les manifestations, à rester vigilants dans les endroits fréquentés par les touristes/occidentaux, d'être conscient de l'environnement fréquenté et de surveiller les médias locaux pour les mises à jour ».

Le 08 avril dernier, la ville de Goma a connu une attaque à la bombe qui a fait six morts dans le champ militaire de Katindo situé au cœur de la ville de Goma et les souvenirs sont encore frais. Plusieurs autres cas de criminalité urbaine sont régulièrement rapportés dans la ville volcanique en dépit de l'état de siège mis en place depuis pratiquement un an pour y mettre un terme.

Glody Murhabazi, à Goma