Lualaba / Le ministre provincial des Mines écrit à Fifi Masuka : "De quel droit votre assistant peut négocier des contrats miniers dans des débits de boissons ?" 

Droits tiers

John Ntoka, assistant de Fifi Masuka, gouverneure intérimaire de la province du Lualaba, est accusé de négocier des contrats miniers dans des débits de boissons à Kolwezi. 

"De quel droit votre assistant peut négocier des contrats miniers dans les débits de boissons ?", s'est interrogé le ministre provincial des Mines Jean Marie Tshizainga, dans une lettre adressée à Fifi Masuka dont une copie a été consultée par 7SUR7.CD ce vendredi 13 mai 2022.

Le patron des mines au Lualaba se plaint ouvertement de tous les actes de "discrimination subis depuis 2021 de la part du cabinet du gouverneur intérimaire". 
 
JM Tshizainga dénonce le débauchage de ses conseillers et techniciens géologues à son insu pour en faire des experts en mines et géologie, d’autres sur fond des rapports montés de toutes pièces contre lui.

"En date du 09 décembre 2021, dans sa lettre référencée sous le N°CAB/GIUV/P.LBA/1189/2021, le nommé John NTOKA KASONGO DILAMONO a de lui-même en violation de toute la procédure administrative telle que prévue par la Loi procédé à la suspension de mon directeur de cabinet Monsieur Tshsola Kahilu. Ces derniers n'a jamais été entendu sur les griefs lui reprochés jusqu'à ce jour ; et pire encore, il ne perçoit plus son salaire", lit-on dans ce document. 

Dans le même document, le ministre des mines reproche à John Ntoka de négocier pour le compte de la province des contrats miniers dans les débits de boissons et restaurants à l'insu du ministre des mines.  

Par ailleurs, le ministre des mines alerte la gouverneure a.i sur "la prolifération des dépôts miniers installés illégalement à travers la province aux abords des entreprises minières et dans les quartiers résidentiels (Cas de Kasulo) où John Ntoka est cité. Ce qui, non seulement retarde l'opérationnalisation du centre de négoce de Musompo mais préjudicie également les grandes entreprises minières génératrices des recettes pour notre pays". 

Ainsi, le ministre des mines demande à Fifi Masuka de faire respecter les principes légaux pour permettre un fonctionnement harmonieux des institutions surtout dans la province du Lualaba qui, selon lui, est en train de perdre son élan de départ.  

Jephté Kitsita