RDC : Plus de 1700 médecins et 3.000 infirmiers seront alignés à la prime de risques au 4ème trimestre de cette année

Droits tiers

C'est le samedi 25 juin 2022 que les travaux de la commission paritaire Gouvernement-Banc syndical sur l'harmonisation de l'enveloppe salariale, ont été clôturés après 9 jours des négociations au quartier Bibwa à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

Parmi les options levées lors de ces travaux, figure l'alignement de 1741 médecins et 3000 infirmiers à la prime de risques d'ici le quatrième trimestre de l'année en cours.

Les deux parties à savoir, gouvernement et Banc syndical du secteur de la santé, se sont convenues de la manière suivante :

1. Sur le plan administratif : 

- Le gouvernement renouvelle son engagement à régulariser la situation administrative des agents publics du secteur de la santé ;

2. Sur le plan financier : 

- La mécanisation progressive des agents matriculés après leur identification biométrique, l’assainissement du fichier et la mise à la retraite ;

- L'alignement à la prime de risques des agents éligibles, au quatrième trimestre de l'année 2022 ;

- La signature du barème pour chaque catégorie applicable sur 3 ans à partir de 2023 en fonction de l'évolution de la situation économique et financière.

À part ces résolutions, il y a aussi des options levées spécifiques à chaque syndicat.

Pour les syndicats des médecins, les points suivants ont été retenus :

- Alignement à la prime de risque de tous les médecins constituant le reste du fichier de Bibwa, soit 1741 dont 1674 à aligner et 67 proposés pour le remplacement des doublons au quatrième trimestre de l'année 2022 ;

- Un quota additionnel pour les omis et les nouveaux affectés ;

- Un quota spécial de 100 médecins pour les FARDC dont l'effectif s'élève à 211 après certification à l'ordre des médecins.

Pour les infirmiers, l’on note :

- L'alignement de 3000 infirmiers au quatrième trimestre de l'année 2022 ;

- L’inscription des crédits relatifs à la catégorie des infirmiers dans l'annexe à la loi des finances à partir de 2023.

En outre, 100 pharmaciens, 20 chirurgiens, 18 médecins physiques, 1000 administratifs et  800 autres pro-santé seront aussi alignés au quatrième trimestre de l'année 2022.

Dans son mot de clôture devant les syndicalistes, le ministre de la Fonction Publique, Jean-Pierre Lihau, a fait savoir que le gouvernement avait opté pour une approche constructive afin d'arriver à ces résultats.

« Le progrès est un exercice à renouveler en permanence. Nous avons refusé d'emprunter la voie de la facilité que celle de la démagogie. Nous avons opté pour une approche constructive, réaliste, une approche de vérité pour qu'ensemble, nous puissions construire l'avenir. Nous avons refusé de prendre des mesures cosmétiques juste pour faire plaisir, mais nous avons préféré examiner froidement la situation de chaque profession dans le secteur afin de trouver des solutions », a martelé Jean-Pierre Lihau.

Coordonnés par le ministre de la Fonction Publique, ces travaux ont été clôturés en présence du ministre et vice ministre de la santé, du ministre du budget et son adjoint. L'accord signé visé l'amélioration des vies des congolais oeuvrant dans le secteur de la santé. Au terme de ces travaux, les objectifs ont été atteint selon les participants.

Roberto Tshahe