Nord-Kivu : 2 autres présumés ADF aux arrêts à Beni

Photo 7SUR7.CD

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) affirment qu’elles ont arrêté deux autres présumés rebelles d’Allied democratic forces (ADF) dans la région de Beni (Nord-Kivu), le vendredi 22 juillet 2022. L’un a été maitrisé près de la ville tandis que l’autre a été démasqué dans la vallée de Mwalika.

L’information est rapportée à 7SUR7.CD, au travers d’une dépêche signée ce samedi, par le porte-parole du secteur opérationnel Sokola I au Grand Nord-Kivu. Le Capitaine Anthony Mualushayi précise que les armes à feu de ces assaillants ont également été récupérées par l’armée congolaise.

« Les FARDC ont arrêté, hier vendredi, deux terroristes ADF/MTM, lors des patrouilles de combats dans les différents axes opérationnels. Le premier sur la colline Mangulukene non loin de la ville de Beni, et le deuxième dans la vallée de Mwalika. Arrêtés avec leurs armes, ces terroristes des Forces démocratiques et Alliées, ont été mis à la disposition des services spécialisés pour exploitation », écrit-il.

Lire aussi : https://7sur7.cd/2022/07/14/nord-kivu-larmee-recupere-un-grand-bastion-des-adf-tue-une-dizaine-de-terroristes-et-en

En début juin dernier, l’armée congolaise a capturé d’autres ADF dont l’épouse d’un chef rebelle. Une dizaine d’autres ont été tués en plus d’un « grand bastion » de l’ennemi récupéré. Les terroristes arrêtés ont été présentés à la presse de Beni en date du 14 juillet 2022.

Joël Kaseso

Étiquettes