La RDC a saisi António Guterres pour solliciter l’examen et la publication du rapport des experts de l’ONU qui confirme le soutien du Rwanda au M23

Droits tiers

La République démocratique du Congo a officiellement saisi le secrétaire général de l'Organisation des Nations-Unies (ONU), António Guterres, au sujet du rapport de ses experts qui confirme que le Rwanda a soutenu les M23 pour déstabiliser l'Est du pays. 

C'est le vice-premier ministre des Affaires Étrangères, Christophe Lutundula, qui l'a affirmé ce mardi 9 août 2022 au cours d'une conférence de presse animée conjointement à Kinshasa avec Anthony Blinken, à l'occasion de la visite du secrétaire d'état américain en RDC.

À en croire le chef de la diplomatie congolaise, le pays de Félix Tshisekedi veut obtenir la publication de ce rapport en intégralité mais aussi son examen par le Conseil de sécurité de l'ONU.

« Nous avons écrit au secrétaire général. La lettre est partie hier (...) Sous l'autorité du chef de l'État, le Gouvernement a mis le cap sur l'examen de ce rapport et sa mise à contribution par tous les intervenants bilatéraux et multilatéraux, afin de lever le voile et certaines zones d’ombres qui ont été créées délibérément et trouver une solution durable. En fait, le rapport c'est le diagnostic qui doit nous permettre de trouver le médicament qu'il faut », a déclaré Christophe Lutundula. 

Pour rappel, un groupe d'experts des Nations-Unies a déclaré qu'il disposait des preuves solides que les troupes rwandaises ont mené des opérations militaires dans l'est de la République démocratique du Congo entre novembre 2021 et juillet de cette année.

Ces mêmes experts ont ajouté que le Rwanda a soutenu l'avancée du groupe rebelle M23 en République démocratique du Congo, précisément dans la province du Nord-Kivu. Ces affirmations sont contenues dans un rapport confidentiel consulté par Reuters jeudi dernier. 

Signalons par ailleurs que le pays de Paul Kagame, le Rwanda, a toujours rejeté les accusations du gouvernement congolais selon lesquelles, il soutiendrait le M23 et aurait envoyé des troupes en République démocratique du Congé. 

Jephté Kitsita