Budget 2023 : En conseil des ministres, Félix Tshisekedi insiste sur la réduction du train de vie des institutions

Droits tiers

Le chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a, dans sa communication lors de la 64ème réunion du conseil des ministres du 12 août 2022, recommandé que le budget 2023 qui est en cours d'élaboration puisse être significativement axé sur la programmation des dépenses d'investissement dans les secteurs sociaux de base, notamment la santé, l'éducation et le développement rural ainsi que dans le secteur des infrastructures d'intégration nationale.

C'est ce qu'a indiqué le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, dans le compte-rendu du conseil des ministres. 

« Il devra en outre, inclure le soutien à l'entrepreneuriat local via la dotation des moyens conséquents pour soutenir les activités d'investissement des jeunes entrepreneurs afin de contribuer à la création des emplois et à la richesse nationale, source de l'amélioration du bien-être collectif », a indiqué le président Tshisekedi cité par le porte-parole du gouvernement.

En outre, Félix Tshisekedi a encouragé le Gouvernement à fournir plus d'efforts pour élargir l'espace budgétaire. 

« Il s'agit non seulement de mobiliser plus des recettes publiques mais aussi de rationaliser les dépenses publiques. Cette rationalisation passe impérativement par la réduction du train de vie des institutions publiques de façon à réduire substantiellement les dépenses courantes au profit des dépenses d'investissements sociaux et structurants », a insisté le chef de l'État. 

Par ailleurs, le président Tshisekedi a instruit les ministres du Budget et du Plan de veiller, sous la supervision du premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, à ce que cette priorité d'investissement soit prise en compte dans l'élaboration du projet de Loi des finances exercice 2023.

Jephté Kitsita