Équateur : À Bansakusu, l'UDPS enregistre de nouvelles adhésions pour la réélection de Félix Tshisekedi 

Droits tiers

Odile Mbela Ikela, présidente de la Fédération de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) section Équateur II qui a son siège à Basankusu, a sensibilisé la population de ce coin du pays en vue de la réélection du président Félix-Antoine Tshisekedi et des candidats de cette formation politique aux législatives nationales et provinciales prévues en 2023.

C'était lors de la cérémonie inaugurale du siège dudit parti à Basankusu le samedi 13 août dernier, marquée par l'adhésion de 2000 personnes au sein du parti présidentiel.

« Le territoire de Basankusu compte 2 sièges de députés nationaux et 3 au niveau provincial. Avec une bonne couverture lors du prochain enrôlement des électeurs, cette circonscription électorale devrait passer à 3 sièges nationaux et 4 provinciaux. Au total, la province démembrée de l'Equateur est composée de 7 territoires et deux villes dans lesquels les structures de base de l'UDPS sont bien implantées avec des sièges nouvellement aménagés » a fait savoir Odile Mbela.

Elle renchérit que pendant que l'opposition complaît dans les querelles, le président intérimaire de l'UDPS, Augustin Kabuya a déployé ses troupes sur le terrain pour préparer les électeurs en prévision des élections générales qui se profilent à l'horizon.

Grâce à la perspicacité de la présidente fédérale de l'UDPS à Basankusu, la vision du parti a pu atteindre le les filles et fils de ce territoire de l'Equateur dont les habitants sont majoritairement les Mongo et Ngombe.

Il sied de noter que la fédération de l'UDPS à Basankusu s'est engagée à intensifier la mobilisation des militants et sympathisants afin de permettre à l'actuel président d'obtenir un deuxième mandant.

Jephté Kitsita