Sécurité

Regain d’insécurité à Likasi: 5 morts

Cinq corps sans vie ont été retrouvés en trois jours à différents endroits de la ville de Likasi au Katanga. Selon plusieurs sources sur place, certains corps portent des traces des coups de poignard. Ces informations ont été confirmées mardi 13 janvier par le commissariat de la police de Likasi qui a appelé la population locale à collaborer pour démanteler les auteurs de ces tueries.

Trois commandants de la PCR suspendus pour tracasseries routières

Ville portuaire de Matadi :

Une journée « sans taxis » a été décrétée le mercredi 7 Janvier 2014 sur toute l’étendue de Matadi, chef-lieu de la province du Bas-Congo, par les chauffeurs de taxi de cette ville rocaillo-montagneuse de la République Démocratique du Congo. Ces derniers qui ne savent plus à quel saint se vouer en ont décidé ainsi pour manifester leur ras-le-bol face aux tracasseries dont ils sont victimes de la part des agents de la police de circulation routière (PCR).

Nord-Kivu : 3 personnes assassinées à Goma

Deux hommes et une femme ont été tués, dans la nuit de samedi 10 janvier, à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Des auteurs de ces meurtres ne sont pas encore connus et cette situation a créé la psychose dans la ville volcanique. Selon le commandant de la police à Goma, colonel Nyambi Kota Koli, les deux hommes ont été abattus et leurs corps ont été déposés devant l’enclos d’une entreprise de construction dans le quartier Bujovu.

Beni: le général Bisengimana annonce la solde aux policiers impayés depuis des années

Le gouvernement congolais vient de débloquer la solde des plusieurs policiers déployés de Beni au Nord-Kivu, a annoncé le commissaire général de Police nationale congolaise (PNC), le général Charles Bisengimana, lors d’une causerie morale mercredi 7 janvier dans la ville de Beni. Devant lui, des centaines des policiers ont dénoncé leurs mauvaises conditions de travail: absence d’armes et d’équipements et le non-paiement de leur solde depuis plusieurs années, etc.

Nord-Kivu: inquiétude de la population de Walikale après le départ des FARDC

Depuis le 31 décembre 2014, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont commencé à dégarnir certaines de leurs positions dans les groupements d’Utunda et d’Ihana dans le territoire de Walikale (Nord-Kivu). Le Bureau d’études et d’appui au développement du territoire de Walikale (Bedewa) s’inquiète à propos de la sécurité des populations civiles. Selon cette structure, l’on signale déjà le déplacement de plusieurs personnes par peur des représailles des groupes armés actifs dans la zone.

FDLR : la traque plombée

Alors que le monde avait retenu son souffle pour vivre le début des opérations de désarmement forcé des éléments des FDLR par les troupes régulières des FARDC et celles de la Brigade Spéciale de la MONUSCO, voilà qu’un rapport de l’ONU vient de révéler les obstacles qui se dressent sur le chemin de cette initiative qui devrait démarrer le 2 janvier dernier.