Une

RDC : "Nous avons confiance en M. Fayulu un véritable soldat du peuple dont le cursus, l'expérience et l'engagement sont avérés", disent Katumbi, Bemba, Muzito et Matungulu

Les 5 leaders de l'opposition membres de "Lamuka", ont réaffirmé leur soutien à la candidature de Martin Fayulu ce jeudi 15 novembre 2018 lors d'une conférence de presse tenue à Bruxelles.

Selon Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito et Freddy Matungulu (représenté) les compétences du candidat commun de l'opposition ne sont plus à démontrer.

RDC : Katumbi, Bemba, Muzito et Matungulu annoncent leur retour pour soutenir Fayulu et invitent Tshisekedi et Kamerhe à revenir à la raison (Déclaration)

Au cours d'une conférence de presse tenue ce jeudi 15 novembre 2018 à Bruxelles, les leaders de l'opposition membres de "Lamuka", entre autres Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito et Freddy Matungulu (représenté) ont annoncé leur retour en République Démocratique du Congo pour soutenir leur candidat commun.

"Bientôt, nous allons rentrer au pays tous ensemble pour accompagner Martin Fayulu notre candidat. Nous serons à ses côtés car il incarne aujourd'hui la seule et véritable chance d'alternance pour l'avenir de notre pays", ont-ils déclaré.

Rififi à l'opposition : L'avenir de Lamuka, après les défections de V. Kamerhe et F. Tshisekedi, sera débattu ce jeudi à Bruxelles

C'est en principe à l'issue de la réunion d'une partie de l'opposition ce jeudi 15 novembre à Bruxelles que l'on saura le sort de la nouvelle plateforme politique Lamuka après les défections de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe, pour protester contre la désignation de Martin Fayulu comme candidat commun de l'opposition.

Des 7 leaders de l'opposition qui ont participé au conclave de Genève, il n'en reste que 5 : Jean Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Martin Fayulu, Adolphe Muzito et Freddy Matungulu.

Kinshasa : Des membres de familles des prisonniers et exilés politiques dont ceux de M. Katumbi et D. Ndongala ont déposé un mémorandum à la CENCO

Quelques dizaines de membres de familles de prisonniers et exilés politiques ont pris d'assaut ce jeudi 15 novembre 2018, le siège de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, "CENCO", pour exiger leur libération.

Conduite par Patricia Ndongala, la femme d'Eugène Diomi Ndongala, ces familles ont déposé un mémorandum intitulé "où est ton frère?", à l'attention des évêques catholiques.

RDC : L'UDPS confirme le retour de F. Tshisekedi ce samedi mais pas accompagné de V. Kamerhe (Porte-parole)

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, "UDPS", a confirmé ce jeudi 15 novembre 2018 par l'entremise de son porte-parole, le retour dans les prochains jours de son président dans la capitale congolaise.

Selon Paul Tshilumbu contacté par 7SUR7.CD, le candidat président de la République de son parti rentre pour la campagne électorale comme il l'avait lui-même indiqué récemment.

Alain Atundu: « L’objectif principal du dialogue n’est pas la prolongation du mandat »

Le porte-parole de la Majorité présidentielle, Alain Atundu, affirme que l’objectif principal du dialogue politique n’est pas la prolongation du mandat présidentiel. Invité par Radio Okapi à commenter le discours du chef de l’Etat annonçant la convocation de ce dialogue, il soutient que la préoccupation essentielle de ce forum est l’amélioration de la démocratie congolaise.

RDC : Le Collège des Fondateurs du MLC « exhorte les membres nommés au gouvernement de cohésion nationale à travailler dans l’intérêt supérieur de la Nation »

Le Collège des Fondateurs du Mouvement de libération du Congo, qui a « appris la nomination de 3 Hauts cadres du Parti au sein du gouvernement de cohésion nationale », a exhorté Thomas Luhaka (vice-Premier ministre, ministre des PT-NTIC), Germain Kambinga (ministre de l’Industrie) et Egbwake Ya’Ngembe Omer (ministre de l’Aménagement du territoire, Urbanisme et Habitat) à « travailler dans l’intérêt supérieur de la Nation, et ne pas trahir l’esprit républicain qui a toujours caractérisé le combat du MLC ».

Étiquettes