Goma

Goma : Des coups de feu retentissent à la base logistique de la MONUSCO prise d'assaut par des manifestants (Situation à 13h30)

La base logistique de la Mission de l'organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) est la cible de plusieurs manifestants qui se sont livrés aux pillages des biens de la mission onusienne ce lundi 25 juillet 2022.

Depuis plus de deux heures, soit jusqu'à la rédaction de cet article (13h30, heure de Kinshasa), des coups de feu retentissent autour de la base logistique pour disperser les manifestants. La MONUSCO utilise aussi des hélicoptères pour évacuer son personnel, d'après le constat du reporter de 7SUR7.CD sur place.

Goma : Les militaires interdits de publier les documents des opérations sur les réseaux sociaux

Dans la ville de Goma, le Commandement de la 34e région militaire interdit aux officiers, sous-officiers, caporaux et soldats des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), la publication dans les réseaux sociaux des « documents, discours, propos, logos, caricatures et photos » pouvant saper « l'honneur et la dignité ».

La décision est contenue dans un communiqué rendu public et lu par le porte-parole militaire du secteur opérationnel Sokola 2 au Nord-Kivu ce vendredi 28 janvier 2022. 

Étiquettes

Nord-Kivu : le couvre-feu ramené à 19h à Beni et Butembo

Le gouverneur du Nord-Kivu, le lieutenant-general Ndima Constant a décidé de ramener le couvre-feu à partir de 19 heures dans les villes de Beni et Butembo. La même mesure sera d'application de 22h à 5h dans le reste de la province.

Dans un communiqué publié ce mercredi 29 décembre 2021, le gouverneur militaire motive cette décision par la situation sécuritaire incertaine dans l'Est de la République démocratique du Congo.

Étiquettes

Nord-Kivu : Des mouvements citoyens exigent la démission du maire de Goma pour "incompétence"

Les mouvements citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) et Raiya na Simama ont manifesté ce vendredi 04 septembre 2020 à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, en vue d'exiger la démission du maire de la ville Muissa Nkesse Timothée pour « incompétence » à la tête de la ville.

La manifestation a fini par un sit-in à l'hôtel de ville. Les militants considèrent que l'autorité urbaine est responsable de la situation sécuritaire « délicate » en ville ainsi que dans la gestion de la chose publique.

Étiquettes