Kasaï : Les miliciens Kamuina Nsapu veulent intégrer la police et l’armée (chef Mbawu Nkanka Simon)

Dans une déclaration parvenue mercredi 6 mars 2019, les miliciens du mouvement Kamuina Nsapu sollicitent une grâce présidentielle afin d’intégrer la police et l’armée congolaise.

Ce mouvement insurrectionnel affirme abandonner la lutte armée à cause de la victoire à la présidentielle de Félix Tshisekedi, et se dit prêt à contribuer au développement de la République démocratique du Congo.

” Nous abandonnons la lutte à cause de votre victoire à la présidentielle. Nous vous sollicitons ainsi notre prise en charge et notre brassage à l’armée et à la police”, a écrit Mbawu Nkanka Simon, chef de groupe Bajilakasanga et chef de fil du mouvement Kamuina Nsapu au président Félix Tshisekedi.

Celui qui opérait sous le label du Chef Kamuina Nsapu affirme que son mouvement se battait pour l’avènement de la démocratie et de l’alternance à la tête du pays.

” Puisque celles-ci sont arrivées, nous décidons d’enterrer la hache de guerre.Car le moment est venu pour le développement de notre pays”, conclut-il.

Depuis l’avènement de Félix Tshisekedi à la présidence de la République, on assiste à la réédition des milliers de miliciens Kamwina Nsapu.
Dans son discours d’investiture le 24 janvier, le chef de l’État avait promis de ramener la paix dans le Kasaï et dans l’est dans la RDC. Sans oublier à l’ouest dans l’ex Bandundu où Banunu et batende se sont affrontés mortellement à Yumbi dans le Maï-Ndombe.

Le mouvement Kamuina a été à la base de plusieurs tuerries dans la province du Kasaï depuis 2016. Il revendiquait la dépouille mortelle de son chef tué par les forces de sécurité.
Il était accusé par les autorités d’alors de vouloir déstabiliser les institutions légalement établies.

Orly-darel Ngiambukulu/Laurent Lukengu

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 1.1K
    Partages