Mbikayi invite Tshisekedi et les députés à réfléchir sur la suppression du Sénat pour faire des économies : "Cette institution est inutilement budgétivore", dit-il

Le ministre de l'Enseignement Supérieur et Universitaire, "ESU", élu député national dans la circonscription électorale de Mont Amba à Kinshasa, a invité le chef de l'État Felix Tshisekedi ainsi que les députés nationaux à réfléchir sur la possibilité et la nécessité de supprimer le sénat. Selon Steve Mbikayi, cette institution, autrement appelée "chambre haute" du parlement, est inutilement budgétivore. "Que perdrait notre pays si nous supprimons le Sénat? Cette institution est inutilement budgétivore! Sa suppression nous permettra de faire des économies et de réduire le timing du traitement des dossiers au parlement. Au chef de l’État et à l’Assemblée Nationale d’y réfléchir!", a indiqué Steve Mbikayi ce mardi via Twitter. Le Sénat de la République Démocratique du Congo vote les lois et contrôle le gouvernement, les entreprises publiques, les établissements et les services publics. Il est composé des 108 sénateurs qui sont élus pour cinq ans au scrutin indirect de type proportionnel par les Assemblées provinciales. Chacune des 25 provinces élit 4 sénateurs, tandis que la ville-province de Kinshasa en élit 8. Chaque Sénateur est élu avec deux suppléants. D'après certaines sources, le salaire mensuel des sénateurs tourne autour de 10.000 USD. Cependant, la Constitution de la RD Congo dans son article 104 stipule que les anciens présidents de la République élus sont de droit sénateurs à vie. Jephté Kitsita