Nord-Kivu : les enseignants lèvent la grève à Beni

Les enseignants de Beni réunis au sein de leurs structures respectives, viennent de lever la mesure de suspension de cours à Beni-ville décrétée depuis le 10 octobre dernier suite à l’insécurité imposée par les groupes armées notamment les rebelles ADF et miliciens Maï-Maï.

Cette décision ressort de l’assemblée générale extraordinaire de réflexion élargie aux membres des écoles conventionnées cathodiques (Synecat) et ceux du syndicat des écoles du Congo (SYECO) à l’institut Bungulu ce lundi 26 novembre 2018.

Après plusieurs heures de tractations et des réflexions, les professionnels de la craie blanche ont décidé de reprendre les cours ce mardi 27 novembre afin d’occuper les enfants longtemps délaissés.

Cette décision est saluée par la société civile de Beni qui se réjouit et se dit satisfaite de voir les enseignants accepter de reprendre les activités scolaires.

“Nous sommes et nous étions de près dans les démarches des enseignants qui réclament le retour de la paix et la sécurisation des écoles, nous continuerons à fournir les efforts afin que la paix revienne dans la région de Beni”, a dit Kizito Bin Hangi, président la société civile forces vives de Beni ayant participé à la rencontre.

Signalons que depuis le 10 octobre dernier, les cours ont été suspendus à Beni ville suite aux tueries et enlèvement des civils.

Toutefois, rien ne rassure sur la reprise des cours quant aux écoles qui se trouvent en commune Ruwenzori où la population a vidé la contrée.

Les herbes poussent déjà dans plusieurs écoles notamment les instituts Lwanzururu, lycée Muhani, Institut professionnel de Paida, Mabakanga, Complexe scolaire Pacifique, Institut Ngadi, Ep Munyabelu, Ep Beu, Ep Emaus…

Bantou Kapanza Son

Vous avez aimé ? Partagez !