RDC : À cause de la mauvaise gouvernance, l'immoralité et le culte de la personnalité, voici les 67 personnes dont Mende, Kimbuta et Tshibala, déconseillées à F. Tshisekedi (AHL)

Publié dim 03/02/2019 - 12:53
L'Assemblée des Hommes Libres, "AHL", une ASBL a, dans une conférence de presse tenue samedi 2 février 2019 à Kinshasa, indiqué avoir présenté un mémorandum au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, comportant un état des lieux de tous les secteurs de la vie nationale et quelques propositions nécessaires au développement intégral du pays. Tout en saluant la première alternance pacifique et démocratique du pouvoir au sommet de l'État, AHL précise que le peuple congolais attend beaucoup de la part de nouveaux dirigeants qu'il vient de désigner. Sur le plan politique, l'AHL recommande au chef de l'État de privilégier le dialogue entre toutes les parties, Majorité, Opposition et Société Civile en vue de dégager non seulement une gouvernance institutionnelle, mais aussi populaire. Au niveau économique, cette Association Sans But Lucratif recommande au président de la République de ne pas seulement s'intéresser au secteur minier mais de diversifier l'économie congolaise. Image retirée. "Quant au social, cela dépend de la garantie d'un emploi décent pour tous les congolais, un logement ainsi que des soins de santé effectifs", souligne l'Assemblée des Hommes Libres. S'agissant de la formation du prochain gouvernement de la République Démocratique du Congo, cette structure a dressé une liste dite "noire", à l'intention du chef de l'État. En partant sur trois critères notamment la mauvaise gouvernance, l'immoralité et le culte de la personnalité, l'Assemblée des Hommes Libres en communion avec tout le peuple congolais selon elle, appelle Félix Tshisekedi à ne pas associer les personnes suivantes dans sa gouvernance. (Ci-dessous, la liste de ces 67 personnes) Image retirée.Image retirée.Jephté Kitsita