RDC : le président Tshisekedi promet des ''moyens conséquents'' à la justice et appelle ''les magistrats à ne pas céder à la corruption"

Publié jeu 11/07/2019 - 17:25
7sur7

Au cours du lancement des travaux de la première édition de la Journée africaine de lutte contre la corruption, ce jeudi à Kinshasa, le président de la République Félix Tshisekedi a appelé les magistrats congolais à rendre en toute circonstance une justice juste et équitable "sans pourtant céder à la tentation de corruption".

"...spécialement aux magistrats, ils doivent en toute circonstance rendre une justice juste et équitable, sans pourtant céder à le tentation de corruption", a déclaré le chef de l'État. 

Pour permettre à la justice de bien faire son travail, le président de la République indique que des moyens conséquents et adéquats seront mis à sa disposition. 

"Des moyens adéquats et conséquents seront mis à disposition de la justice pour lui permettre de faire de bien faire son travail", a-t-il fait savoir.

F. Tshisekedi ne met pas de côté le volet sensibilisation de la population sur les méfaits de la corruption, pour combattre ce fléau. 

"Loin de moi l'idée de minimiser l'approche présente qui consiste à mener des actions allant dans le sens de sensibiliser et de moraliser la population sur les méfaits de la corruption et actes sociaux qui lui sont proches pour l'essor socioéconomique de notre pays", a-t-il souligné. 

La première édition de la journée africaine de lutte contre la corruption a lieu  en RDC sous le thème : " vers l'élaboration d'une position africaine commune sur le recouvrement des avoirs". Elle vise à mettre ensemble les efforts des pays africains pour éradiquer ce phénomène qui gangrène le continent noir. 

Les magistrats congolais déplorent les conditions de travail qui sont les leurs. Notamment : l'absence de sécurité sociale,  faible salaire, bureaux exigüs, absence des frais de fonctionnement.

La RDC compte moins de 10.000 magistrats pour une population estimée entre 80 et 100 millions d'âmes. 

P. M.