RDC: le 1er president de la Cour de cassation promet le retour à l’ordre, à la discipline et aux fondamentaux au sein de la magistrature 

Publié mer 05/08/2020 - 08:34
7sur7

Les 64 hauts magistrats nouvellement nommés par ordonnances présidentielles ont prêté serment ce mardi 4 août 2020 devant le président Félix-Antoine Tshisekedi.

 Au cours d'une interview accordée à la presse, tard dans la soirée après cette cérémonie, le premier président de la Cour de cassation David-christophe Mukendi a promis de travailler dans le sens de permettre aux magistrats de revenir aux fondamentaux,principalement à la discipline et au respect de la hiérarchie.

" Bientôt, il y aura une circulaire pour appeler les magistrats à revenir aux fondamentaux. La discipline doit régner. On doit ramener les choses à l'ordre. C'est comme ça que l'on trouvera à la tête de chaque juridiction  les meilleurs d'entre nous", a-t-il déclaré.

Il a insisté sur le respect de la hiérarchie dans la magistrature à tous les échelons de l'appareil judiciaire congolais.

" Il n'est pas normal que le premier président de la Cour de cassation soit apostrophé par tous les magistrats. Il ne travaille pas seul, il y a les présidents des Cours d'appel qui sont les chefs des ressorts. Un magistrat d'un ressort ne peut pas le quitter pour aller dans un autre sans autorisation du chef de ressort", a fait remarquer le juge David-christophe Mukendi.

Il affirme que l'heure du désordre est terminée. Aucun magistrat ne peut désormais correspondre directement avec le premier président de la Cour de cassation sans passer par son chef hiérarchique direct.

" Un courrier qui nous sera adressé directement ne sera pas traité. Il sera retourné à son propriétaire. On peut même y constater un manquement, une faute dans le chef de son auteur", a-t-il affirmé.

Tout en promettant de faire de l'Etat de droit son cheval de bataille, le premier président de la Cour de cassation demande à la population congolaise de faire confiance à la Justice.

" Aujourd'hui le chef de l'Etat ne cesse d'insister sur l'État de droit. Nous allons l'accompagner en observant la loi et en sauvegardant les intérêts de la République, les intérêts des citoyens congolais. Que la justice soit un instrument de la paix sociale", a-t-il émis le vœu.

Rappelons que le juge David-christophe Mukendi a été  nommé premier président de la Cour de cassation le 17 juillet dernier, en remplacement au premier président Ntambwe Wa Kaniki décédé.

Orly-Darel Ngiambukulu