Félix Tshisekedi : "Je n'entends pas m'éterniser au pouvoir. Il est humainement épuisant d’accomplir deux mandats à la tête de l’Etat"

Photo droits tiers

Quelques heures avant la fin de sa visite de travail en Belgique, le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s'est entretenu avec quelques journalistes Congolais de la diaspora.

Au cours de ce face à face avec la presse, le 5ème président de l'histoire de la République Démocratique du Congo a rappelé qu'il n'a pas pour objectif de s'éterniser au pouvoir.

« Je peux vous dire que je n’entends pas m’éterniser au pouvoir (...) Il est humainement épuisant d’accomplir deux mandats à la tête de l'État", a déclaré Félix Tshisekedi d'après un des journalistes présents à cette rencontre.

Abordant l'aspect de la situation socio-économique du pays, le chef de l'État a mis un accent particulier sur la nécessité de combattre la corruption. Cependant, Félix Tshisekedi a reconnu que ce combat ne prendra pas fin sous son règne.

"La corruption est devenue une sorte de gangrène dans notre pays. Il en est de même de l’impunité (...) Je n’avais aucune idée de l’ampleur du problème. Il va sans dire que je ne pourrai par terminer ce combat", a-t-il indiqué.

Il sied de rappeler que depuis plusieurs jours, des cadres du l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) ne cachent pas leur ambition de conserver le pouvoir le plus longtemps possible.

C'est dans ce cadre que le parti présidentiel peaufine déjà des stratégies pour permettre à Félix Tshisekedi de briguer un second mandat à la tête, en lui donnant une majorité confortable au Parlement.

Jephté Kitsita