Sankuru : le président de l'Assemblée provinciale traduit en justice pour "détention illicite" des émoluments d'un député

Photo : Droit tiers

Le député provincial Justin Omokala a traduit en justice Benoît Olamba, président de l'Assemblée provinciale du Sankuru et consorts pour "détention illicite" de ses émoluments et rébellion aux décisions judiciaires.

"Ma démarche à ce jour est d'obtenir auprès de votre autorité des poursuites judiciaires contre le précité Olamba Benoît et complices pour détention illicite de mes émoluments des mois de septembre et octobre 2021. Étant donné que le nommé Olamba Benoît est président de l'Assemblée provinciale du Sankuru quel que soit sous pétition des honorables députés provinciaux qu'il pose jusqu'à ce jour les actes comme président de l'assemblée provinciale", lit-on ce mercredi 24 avril 2021 dans une plainte transmise au procureur général près la cour de cassation à Kinshasa Gombe.

Il sied de rappeler que certains députés provinciaux de la province de Lusambo conteste le bureau de l'organe délibérant chapeauté par Benoît Olamba, arguant qu'il est sous le coup d'une pétition de déchéance et il ne peut plus présider.

Soulignons qu'une pétition de déchéance contre 4 membres du bureau de l'Assemblée provinciale du Sankuru, a été déposée au mois de mars 2021 par le député provincial Francis Ilunga wa Ilunga.

Signée par 7 députés provinciaux, cette pétition visait le président de l'Assemblée provinciale Benoît Olamba, son vice-président, le rapporteur titulaire et le questeur.

À l'époque, un bureau d'âge a été installé mais n'avait pas réussi à traiter les pétitions, Benoît Olamba avait alors récupéré son poste.

Alain Saveur Makoba