Nord-Kivu : 12 militants de la LUCHA libérés de la prison centrale de Butembo

Photo 7SUR7.CD

Les 12 militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) arrêtés par la Police Nationale Congolaise (PNC), mardi, ont quitté la prison centrale de Butembo (dite Kakwangura, Ndlr), ce jeudi 27 janvier 2022

La libération de ces activistes est confirmée à 7SUR7.CD par Mathieu Ivogha, l'un des cadres de la LUCHA section de Butembo. Il affirme que cette relaxation est obtenue grâce notamment à l'implication des inspecteurs de l'auditorat militaire de garnison de Beni-Butembo. 

« Nos amis viennent d'être libérés aujourd'hui. Ils étaient arrêtés depuis le mardi pendant que nous étions en train de nous réunir pour aller compatir avec notre section de Beni, la famille de notre camarade Mumbere Ushindi qui était abattu par une balle policière. Ils ont été écoutés sur PV par les inspecteurs de l'auditorat militaire de Beni-Butembo. Hier, l'auditeur avait analysé juste les PV puisqu'ils étaient conduits en prison par l'ANR au motif qu'ils sont membres d'un mouvement insurrectionnel. C'est faux car le mouvement existe depuis 10 ans », a-t-il déclaré à 7SUR7.CD.

C'est depuis le mardi dernier que ces militants sont incarcérés dans la prison centrale de Butembo. La Police nationale Congolaise (PNC) et l'Agence nationale des renseignements (ANR) reprochaient à ces activistes d'avoir troublé l'ordre public. Ce qui était faux, d'après la LUCHA, qui expliquait que ses militants s'organisaient pour rejoindre la famille de l'un d'eux, tué par balle policière le lundi, dans une manifestation anti-état de siège en ville de Beni, à 54 kilomètres de Butembo. 

Joël Kaseso, à Butembo