Ituri : Après le FPIC, la milice CODECO s'engage aussi à arrêter les hostilités et à adhérer au P-DDRCS 

Droits tiers

La Coopérative pour le Développement du Congo "CODECO", une milice active en province de l'Ituri depuis près de 5 ans, accepte d'arrêter de commettre des exactions contre la population civile et d'adhérer au programme DDRCS (démobilisation, désarmement, réinsertion communautaire et stabilisation). Cet engagement a été pris lors du dialogue intracommunautaire Lendu tenu à Rethy dans le secteur de Walendu-Pitsi, du 1er au 4 juin 2022.

L'information est rapportée à la presse par maître Célestin Tawara, président de la communauté Lendu, ce lundi 06 juin 2022 au sortir d'une rencontre avec le gouverneur militaire de l'Ituri.

Selon lui, 10 factions de ce groupe armé ont manifesté leur volonté de faire la paix et de rejoindre les négociations de Nairobi au Kenya.

"L'équipe a réussi à arracher le consentement de CODECO. La CODECO a accepté de signer un document dans lequel elle s'engage à la cessation des hostilités, elle s'engage à participer aux négociations de Nairobi, la CODECO  s'engage aussi à adhérer au processus DDRCS et enfin,  la CODECO accepte de désigner ses membres habilités à négocier avec le gouvernement national. Nous pensons que notre impression est positive étant donné que ce document qui renferme 10 signatures de hauts responsables de CODECO de différents bastions nous donne une lueur d'espoir pour le retour de la paix en Ituri. Etant donné que la CODECO accepte une cessation des hostilités, nous croyons que la CODECO ne pourra plus faire des exactions et c'est la paix qui revient en Ituri", a-t-il déclaré à la presse.

La même source indique que des commissions seront constituées dans chaque entité Lendu pour aider les miliciens CODECO à respecter leur acte d'engagement.

"Dans leur document, ils ont formulé certaines recommandations. Il y a des commissions que nous devons constituer dans nos entités qui vont faire le suivi de ces engagements de CODECO et c'est aussi une garantie qui pourra avoir comme rôle l'alerte précoce, le monitoring de l'alerte de CODECO, etc...", a dit le président de la communauté Lendu.

Il sied de noter que cet engagement de la milice CODECO intervient quelques jours après celui de la milice FPIC (Front Patriotique et Integratonniste du Congo) qui s'est aussi engagée à cesser les hostilités et adhérer au P-DDRCS.

Et c'est pour la deuxième fois que la milice CODECO signe un acte d'engagement unilatéral de cessation des hostilités. En 2020, les différentes factions de la milice CODECO sensibilisées par des émissaires du chef de l'Etat avec à la tête  Floribert Ndjabu, avaient accepté d'adhérer au processus de paix et d'arrêter les tueries. Toutefois, cet engagement n'a pas été respecté car les tueries avaient repris en territoire de Djugu, épicentre des violences commises par les éléments de CODECO, quelques mois plus tard.

Séraphin Banangana depuis Bunia