Beni : 7 morts dans deux nouvelles attaques ADF

Photo : Droit tiers

Au moins 7 personnes sont mortes dans deux nouvelles attaques rebelles perpétrées dans la soirée du mardi 21 juin 2022 dans le territoire de Beni, en province du Nord-Kivu.

La première a eu lieu dans la localité de Kilya sur l'axe routier Beni-Kasindi en secteur de Ruwenzori. Ici, les assaillants ont attaqué plusieurs villages notamment Mangomba, Masenge et Makisabo, renseigne le chef de la localité précitée joint ce mercredi par 7SUR7.CD.

« Depuis la matinée du mardi dernier, l'ennemi était visible et a surpris les cultivateurs dans les champs situés dans les villages Masenge, Mangomba et environs. Là, des motos ont été abandonnées par leurs propriétaires », fait savoir Willy Malikidogo.

Pour la société civile locale, le bilan humain est lourd.

« À Makisabo, nous avons un bilan provisoire de 4 morts et trois véhicules incendiés », confie pour sa part, Roger Masimengo rapporteur de la société civile joint par 7SUR7.CD.

La deuxième attaque a eu lieu dans la commune d'Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni la même soirée. Le bourgmestre adjoint attribue cette dernière aux terroristes ADF.

« L'ennemi qui est l'ADF a attaqué le quartier Mabasele vers 23h heure locale précisément les cellelus Matokeo et Bruxelles. Nous avons pour le moment un bilan provisoire de 3 morts et plusieurs maisons incendiées ainsi que des blessés qui sont admis aux soins intensifs. Ce mercredi, il ya plusieurs civils qui sont portés disparus », indique Kamabale Kibwana.

Ces attaques sont à la base de la perturbation des activités dans les agglomérations attaquées mais aussi le déplacement massif des habitants, révèlent d'autres sources concordantes.

Bantou Kapanza Son, à Beni