RDC : Lancement de la 3è phase du Programme d'appui à la réforme de la police 

7SUR7

La troisième phase du Programme d'appui à la réforme de la police (PARP3) a été lancée, le mardi 21 juin 2022, à Kinshasa, en République démocratique du Congo. C'est le vice-premier ministre, ministre de l'Intérieur, Daniel Aselo, qui a donné le go de ce programme dont la mise en œuvre sera assurée notamment par l'Agence belge de développement (Enabel), en partenariat avec le Centre de Genève pour la gouvernance du secteur de la sécurité (DCAF) & Coginta, une ONG Internationale, spécialisée dans les réformes policières.

Dans son discours, le ministre de l'Intérieur a fait savoir que le PARP3 s'inscrit dans le cadre de la poursuite des réformes de la Police Nationale Congolaise (PNC) déjà entamées. 

"Le Plan d'action quinquennal 2020-2024 de la réforme de la police congolaise est un programme du ministère de l'Intérieur, sécurité, décentralisation, et affaires coutumières qui s'inscrit dans le cadre de la poursuite des réformes entreprises. Ce programme fait suite à celui de 2016-2018, sous la loi n°13/034 du 24 décembre 2013 portant programmation de la mise en œuvre de la réforme de la Police nationale congolaise pour la période 2014-2017", a-t-il dit.

D'après lui, ce Programme permettra le renforcement de la qualité de la prestation et de l'équipement, la réhabilitation des infrastructures nationales et provinciales de la PNC et le recrutement des policiers.

"Ses (PARP3, ndlr) principaux axes sectoriels retenus pour l'épisode 2020-2024 concernent les secteurs prioritaires de la vie nationale dans la police et La Défense » a souligné ce membre du gouvernement Sama Lukonde.

Pour sa part, l'ambassadeur de l'Union Européenne (UE) en RDC, Jean-Marc Châtaigner, s'est réjoui du lancement du PARP3. 

"La construction de la sécurité intérieure et celle de la police, sont la construction du fondement d'un État moderne. C'est quelque chose que nous construisons parce que nous croyons en la construction des institutions. Sans institutions au niveau mondial, au niveau régional, au niveau local, notre monde ne peut pas fonctionner. Nos peuples ont besoin, en Europe, en Afrique, des institutions solides. C'est donc un partenariat que nous devons avoir ensemble pour construire ces institutions", a-t-il déclaré. 

Le PARP3 va concerner, entre autres, les provinces du Kasaï, de l'Ituri et de l'Équateur. Au total, 550 éléments de la Police de proximité de ces provinces seront formés à travers la mise en œuvre de ce Programme. Ce dernier apportera aussi un appui à l'élaboration d'une politique de gestion des ressources humaines et des textes d'application relatifs à la gestion de la carrière et de l'emploi des policiers.

Prince Mayiro