Est de la RDC : Pour Félix Tshisekedi, la voie diplomatique demeure l’option idéale et privilégiée sauf pour les groupes armés et terroristes réfractaires

Droits tiers

Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a rappelé au Conseil des ministres lors de la réunion du 24 juin 2022, que la République démocratique du Congo fait face à une agression perpétrée par un groupe terroriste d’inspiration étrangère avec l’appui irréfutable du Rwanda. 

Pour le chef de l'État, cette situation de rupture de paix aux conséquences humaines, économiques et sociales désastreuses, menace encore une fois, de retarder le décollage tant attendu de notre pays et contraint, non sans mal, le principe d’intégration des peuples tant vanté par notre organisation continentale, « l’Union africaine ». 

"Conscient de sa situation géostratégique singulière et de son positionnement au cœur du continent, notre pays a pour vocation de jouer un rôle moteur dans le développement du continent", a dit le président Tshisekedi cité par le porte-parole du Gouvernement dans le compte-rendu du conseil des ministres. 

Dans la foulée, Félix Tshisekedi a fait savoir que c’est dans cette optique que la RDC est membre de la Commission Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC), de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC), et récemment de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) dans la perspective de la construction d’une paix durable par le renforcement des liens et des échanges entre les peuples de ces différentes sous-régions. 

"Tout en réaffirmant sa ferme volonté d’instaurer une paix durable à l’Est de notre pays, et sans porter préjudice aux efforts déployés sur terrain par nos forces de défense et de sécurité, qu’il félicite de manière très soutenue, le Président de la République a fait observer que la voie diplomatique demeure l’option idéale et privilégiée, sauf pour ceux des groupes armés réfractaires et des terroristes contre qui la voie militaire reste la seule issue", renchérit la même source. 

Le chef de l’Etat a félicité les groupes armés qui s’engagent déjà et résolument sur la voie de la paix en déposant les armes. Il a encouragé les autres groupes armés à revenir au bon sens et à la raison en faisant de même.

Jephté Kitsita