RDC : Une structure de la société civile appelle le nouveau commandement des FARDC à prioriser la traque du M23

Droits tiers

Lors d'une interview accordée à 7SUR7.CD ce mardi 04 octobre 2022, le coordonnateur national du Réseau pour la Réforme du Secteur de Sécurité et Justice (RRSSJ), Maître Emmanuel Kabengele, appelle le nouveau commandement mis en place au niveau des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à privilégier, dans leur agenda, la traque des rebelles du M23.

« Nous sommes pressés de les attendre à l'œuvre. Nous souhaitons que le premier agenda de ce nouveau management soit d'abord la traque du M23 et des autres groupes rebelles ensuite », a dit cet acteur de la société civile. 

Cet expert des questions de sécurité s'est, par ailleurs, félicité de l'adoption au niveau du gouvernement congolais du projet de loi portant programmation militaire. 

« Pour nous, c'était une exigence pour que le gouvernement congolais puisse, à des intervalles réguliers, dessiner sa volonté en terme de décaissement en faveur de l'armée. L'adoption de ce texte est déjà une volonté affichée de décaissement progressif pour appuyer le Plan de réforme de l'armée », a-t-il ajouté.  

Pour rappel, c’est lundi dernier dans la soirée que les ordonnances portant nomination de nouveaux responsables de l’armée ont été lues sur les antennes de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC).

À titre d’exemple, le général Christian Tshiwewe a été nommé chef d’état major général des FARDC. Il a remplacé à ce poste, le général Célestin Mbala.

Moïse Dianyishayi