Politique

Kinshasa : suspension du président et de trois juges du TGI de la Gombe

Le président du Tribunal de grande instance de la Combe, Nima, et les juges Kibonge, Amadi et Odimola ont été suspendus. Ils sont interdits d’exercer leurs fonctions à titre conservatoire, en attendant l’issue d’une enquête initiée à leur encontre pour suspicion légitime. Le premier président de la Cour d’appel de la Gombe a nommé un président intérimaire pour assurer le bon fonctionnement de cette juridiction. Au cours d’un procès devant le TGI de Gombe en juillet dernier, une des parties soupçonnait de partialité un juge, membre de la composition.

Diongo en tournée euro-américaine sous le thème Kabila dégage

Franck Diongo ne décolère pas. Il tient mordicus au départ de Kabila en 2016. Le président national du MLP- mouvement lumumbiste progressiste est présentement en tournée euro-américaine sous le thème : Kabila dégages. L’objectif de son périple consiste à démontrer auprès de ses interlocuteurs occidentaux et américains que l’actuel chef de l’Etat ne doit plus se représenter en 2016. Il profite également de ses contacts pour dénoncer l’intention machiavélique du régime à pousser Joseph Kabila à briguer un troisième mandat.

OIF, Loseke, le silence du Gouvernement inquiète

Plus de deux semaines après le dépôt de sa candidature au poste du secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie, le Dr. Tharcisse Loseke (65 ans) n’est pas toujours fixé sur le soutien de sa candidature par le Gouvernement. Selon les us et coutumes, la candidature à un poste comme celui-là est toujours suivi d’une déclaration du Gouvernement. C’est le cas du Mali qui n’a pas voulu soutenir la candidature de l’ex-président Diocounda Traoré. Pour le Gouvernement malien, le pays a beaucoup d’actions à entreprendre.

Procès Ewanga, Boshab a envoyé les dévoyés du PPRD à la Cour suprême

Etonnant mais vrai, ce qui s’est passé à la Cour suprême de justice dans le procès de l’UNC Jean Bertrand Ewanga. Des «Kuluna» du PPRD envoyé par le Sg volé n’est pas, Evariste Boshab et le minable, Deo Indulu, Vice-président de la ligue des jeunes du Parti présidentiel, ont paralysé le bon déroulement du procès qui a engendré un huis-clos. Ces inciviques très bien identifiés ont débarqué à la CSJ avec calicots, drapeaux, T-shirts, effigies de Joseph Kabila scandant des slogans du genre «O tumboli Kabila o Tumboli peule» (Ndlr : Tu provoques Kabila, tu provoques le peuple).

Des notables et opérateurs économiques de Masi ont fait le choix de VK

L’Union pour la nation Rd-Congolaise-UNC se gaillardie. Sept notables et opérateurs économiques de Masimanimba, dans la province du Bandundu ont fait le choix de combattre autour de Vital Kamerhe, dans la perspective des échéances de 2016. Ces notables justifient leur adhésion dans l’UNC par le leadership politique qu’incarne ce parti dans le rang de l’opposition. Nazer Luasango dit contre Satan, un ancien sociétaire du PPRD, l’avait fait savoir à Vital Kamerhe, séance tenante, le samedi 6 septembre au siège de l’interfédéral de l’UNC situé à Kasa-Vubu.

Procès Diomi, l’ACAJ accuse Kitoko Kimpele

Le premier président de la Cour suprême de justice, Jérôme Kitoko Kimpele est l’homme orchestre de la détention illégale d’Eugène Diomi Ndongala. L’ACAJ, l’association des Congolais pour l’accès à la justice via son président national, Georges Kapambia, a, au cours d’une conférence de presse, accusé Kitoko Kimpele de manigancer l’arrestation du président national du DC-Démocratie chrétienne. L’ACAJ exige à Kitoko Kimpele de constater que Diomi Ndongala a été jugé et condamné par une chambre illégale. Face à cette irrégularité, l’ACAJ demande la liberté de Diomi sans conditions.

Gouvernement de cohésion, dernier sprint

Les composantes appelées à constituer le gouvernement de cohésion nationale à savoir l’opposition républicaine, la société civile et la majorité présidentielle sont dans l’apaisement au regard de la dernière promesse de Kingakati. Les angles sont à arrondir de part et d’autre mais la course entre les futurs membres de l’Exécutif a accéléré en plein régime. L’opposition républicaine multiplie des réunions sur réunions pour harmoniser les vues à quelques mètres du point d’arrivée.