Sécurité

Des éléments incontrôlés multiplient des extorsions

Les nuits dans le district de Tshangu ne sont plus tranquille. Les promenades nocturnes, les soirées prolongées et les fêtes qui se terminent à l’aube, sont émaillées depuis près d’un trimestre, des cas d’extorsions et de braquages. A la base, des extorsions à main armée perpétrées par des malfaiteurs que tout le monde identifie comme étant des éléments incontrôlés. Ce constat malheureux a été confirmé par une source policière.

Vingt-huit jours après la fin de l’ultimatum contre les FDLR : La Rd Congo lance enfin l’opération « Sukola 2 »

Dans la province du Nord-Kivu, l’opération « Sukola 2 », pour traquer ceux d’entre eux qui ont refusé de se rendre volontairement
*Le chef de la Monusco qui salue l’annonce du lancement des opérations militaires de traque contre les FDLR par le Gouvernement congolais, soutient pleinement les FARDC, tant sur le plan opérationnel que logistique. Il précise que seuls les combattants seront visés dans ces opérations et que son institution ne ménagera aucun effort pour protéger les populations civiles

Insecurite dans le territoire de Mweka : L’intervention du Chef de l’Etat très attendue par la population

L’information nous parvenue à la Rédaction du Journal L’Avenir indique que ce territoire vit dans une insécurité profonde, suite à un dispositif impressionnant de la Police nationale congolaise, depuis la nomination de l’actuel Gouvernement de cohésion nationale dit Matata II.

LE GÉNÉRAL ETUMBA À BENI APRÈS DES NOMINATIONS AU SEIN DES FARDC : LES OPÉRATIONS MILITAIRES CONTRE LES FDLR « IMMÉDIATEMENT »

La visite le 28 janvier 2015 à Beni du chef d’Etat-major général des Forces armées de la République  démocratique du Congo (FARDC), le général Didier Etumba, intervenant quelques jours après la nomination d’officiers généraux au Nord-Kivu,  laisse entrevoir le lancement « immédiatement » des opérations militaires contre les rebelles rwandais des FDLR pour leur « désarment forcé ».

DIDIER ETUMBA DÉCLENCHE LA TRAQUE DES FDLR

* Pour Martin Kobler, il était temps de lancer les opérations militaires contre les rebelles hutus rwandais.

Sale temps pour les FDLR en RDC. C’est du moins ce qu’on peut dire avec la grande offensive militaire qui commence. Car, plus rien ne sera désormais comme avant pour les éléments des FDLR. Après l’expiration du délai accordé aux rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), voici le lancement des opérations militaires.

Ituri : affrontements entre les FARDC et la FRPI à Walendu Bindi

Des violents combats opposent depuis jeudi 15 janvier dans la matinée les Forces armées de la RDC aux miliciens de la Force de résistance Patriotique de l’Ituri (FRPI) de Cobra Matata. Les deux protagonistes s’affrontent dans la chefferie des Walendu-Bindi. Les forces loyalistes affirment que ce sont des miliciens qui les ont attaquées. Aucun bilan n’est encore disponible.

Equateur : la police présente une dizaine de «Kuluna»

La police de Mbandaka, dans la province de l’Équateur, a présenté mercredi 14 janvier huit suspects accusés de banditisme urbain «Kuluna». Selon le commissaire urbain de la police, le colonel Gilbert Mande, le leader de ce groupe, un certain Reagan Wena, était déjà recherché pour avoir amputé l’avant-bras d’une quinquagénaire dans le quartier Mbandaka II. Deux femmes, dont l’épouse d’un officier de police parti en mutation, font partie de cette bande.

Une foule immense a assisté à la présentation des suspects sur la place de Mbandaka.

Sud-Kivu : 3 morts dans un accrochage entre l’armée et les miliciens à Tulongye

Trois personnes sont mortes dans un accrochage qui a opposé dans la nuit de mercredi à jeudi 15 janvier les Forces armées de la RDC à un groupe d’hommes armés supposés appartenir au groupe Yakutumba. Les combats ont eu lieu à Tulongye, un village situé à 35 km au sud de Lulimba (Sud-Kivu).
Selon des sources locales, des hommes armés en provenance de la forêt de Ngandja qui ont tenté de piller des boutiques dans le village de Tulongwe ont été surpris par les FARDC en patrouille dans la zone.