Élections de gouverneurs : Le FCC se félicite de sa victoire, fruit d'un travail de longue haleine d'enracinement politique (N. Mwilanya)

Le Front Commun pour le Congo se félicite des victoires obtenues, une fois de plus, dans la majorité des provinces de la République Démocratique du Congo, à l'occasion des élections de gouverneurs et vice-gouverneurs tenues ce 10 avril 2019.

Selon Néhémie Mwilanya, cette victoire est le fruit d'un long travail effectué par le Front Commun pour le Congo.

"Cette moisson, fruit d'un travail de longue haleine d'enracinement politique du FCC au sein de l'opinion publique, suscite l'espoir au regard du besoin de poursuite du programme de reconstruction nationale et de démocratisation du pays", a indiqué Néhémie Mwilanya.

Le FCC félicite poursuit-il, les députés provinciaux pour avoir fait montre, encore une fois, du sens de discipline et d'engagement en faveur de la cause défendue par son autorité morale, Joseph KABILA KABANGE.

"Le FCC invite, à cet effet, aussi bien ses membres que toutes les parties prenantes au processus électoral à oeuvrer pour la préservation de nos acquis démocratiques, de la paix et de la stabilité, gages de la poursuite du développement attendu par notre peuple", lit-on dans ce communiqué signé le coordonnateur national de la plateforme chère à J. Kabila.

Tout en félicitant ses gouverneurs et vice-gouverneurs élus, le FCC leur
demande de se mettre résolument au service de la population et ce, en parfaite harmonie avec le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi et le gouvernement Central qui sera bientôt mis sur pied.

"C'est dans cette perspective et dans le cadre de la coalition entre le FCC et ses partenaires de CACH, qu'il conviendra d'oeuvrer à l'amélioration du vécu quotidien de tous les congolais", conclut Néhémie Mwilanya.

Rappelons par ailleurs que le Front Commun pour le Congo a, après le parlement, les assemblées provinciales et les sénatoriales, raflé la majorité des gouverneurs de provinces, 14 selon les chiffres officiels de la CENI.

Jephté Kitsita