RDC : Les groupes armés tirent des revenus de nombreuses sources dont la production de charbon de bois et le braconnage (Rapport)

Publié mer 14/08/2019 - 15:29
7SUR7.CD

Les données du baromètre sécuritaire du Kivu (Kivu Security Tracker, KST), un projet commun de Human Rights Watch et du Groupe d’Étude sur le Congo, basé à l’Université de New-York, indiquent qu’il n’y a pas de corrélation systématique entre la violence et les zones minières.

Selon ce rapport publié ce mercredi 14 août 2019, seulement 20% des incidents violents se produisent dans un rayon de 20 kilomètres d’une mine. 

"Bien que certaines violences soient directement associées aux efforts de contrôle des zones minières, les groupes armés tirent des revenus de nombreuses sources, notamment la production de charbon de bois, le braconnage, les enlèvements et la taxation de tous types de marchandises et de mouvements", lit-on dans ce rapport.
 
Selon les deux organisations précitées, environ 130 groupes armés se battent dans la partie Est (Nord et Sud Kivu) de la République Démocratique du Congo et ont tué 1.900 civils entre juin 2017 et juin 2019. 

Jephté Kitsita