RDC : Les députés du MLC et d'Ensemble signent la motion de censure contre le premier ministre

7SUR7

Les groupes parlementaires MS-G7, AMK & Alliés et MLC/ADN ont signé la motion de censure contre le premier ministre, Sylvestre Ilunga. 

Dans une déclaration faite ce jeudi 21 janvier 2021 à Kinshasa, ces élus considèrent que cette motion constitue le parachèvement de la disqualification du régime FCC-CACH, après la destitution du bureau Mabunda à l'Assemblée nationale. 

"Après constat du refus délibéré du premier ministre de présenter la démission de son gouvernement au président de la République, chef de l'État, les groupes parlementaires MS-G7, AMK& Alliés et MLC/ADN considèrent que cette motion de censure constitue le parachèvement de la disqualification du régime FCC-CACH après la déchéance du bureau de l'Assemblée nationale", lit-on dans cette déclaration. 

Pour les députés du Mouvement de Libération du Congo (MLC) et d'Ensemble, cette motion consacre le constat d'échec de la coalition FCC-CACH mais aussi la reconfiguration de la scène politique congolaise.

"La présente motion, initiative d'un membre des groupes parlementaires MS-G7, AMK & Alliés et MLC/ADN, consacre le constat d'échec de la coalition FCC-CACH et constitue l'impérieuse nécessité de rupture et de reconfiguration conséquente de la scène politique congolaise qui consacrent la naissance d'une nouvelle majorité politique incarnée par l'Union Sacrée de la Nation", renseigne le même document. 

Le chef de l'État Félix Tshisekedi avait mis fin à la coalition FCC-CACH, le 06 décembre 2020. Ce, après les consultations politiques qu'il avait menées du 02 au 25 novembre de la même année.

Le lundi 07 décembre dernier, le président de la République avait eu un tête-à-tête avec le premier ministre, au cours duquel il lui avait demandé sa démission. Une demande que le chef du gouvernement avait rejetée, selon plusieurs sources proches de la Primature. 

Prince Mayiro