Bahati aux groupes armés : "Cessez de créer les troubles au Nord-Kivu et en Ituri. Il y a un temps pour tout"

Photo : Droit tiers

Le président du Sénat Congolais, Modeste Bahati Lukwebo appelle les groupes armés actifs dans l'Est de la République Démocratique du Congo, à déposer les armes en vue de participer au processus de pacification de cette région.

Appel lancé ce dimanche 16 mai 2021 dans une interview accordée à la presse de Goma, quelques heures après son atterrissage dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu, où il a été accueilli par le lieutenant-général Constant Ndima, gouverneur militaire de la province.

« Je lance un appel vibrant à tous les groupes armés locaux et étrangers, de déposer les armes et de cesser de créer des troubles dans nos provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri. Je crois qu'il y a un temps pour tout, un temps pour la guerre et un temps pour la paix. Nous les invitons à se mettre au pas pour que le travail de reconstruction du pays commence », a déclaré le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo.

Par ailleurs, ce dernier invite la population du Nord-Kivu à soutenir l'administration militaire mise en place par le chef de l'État, dans le cadre de l'état de siège décrété pour mettre un terme à l'insécurité entretenue par des mouvements rebelles.

Depuis la mise en place de l'état de siège dans le Nord-Kivu et l'Ituri et l'entrée en fonction des gouverneurs militaires, les opérations déjà en cours se sont intensifiées. Au Nord-Kivu l'armée affirme que le calme est revenu dans les territoires de Masisi et de Walikale pendant qu'à Beni, plusieurs rebelles ADF ont été neutralisés au courant de la semaine et des militaires corrompus ont été arrêtés.

Glody Murhabazi, à Goma