Santé

RDC-EBOLA : Les cas de Goma et d'Ouganda savaient qu’ils étaient à risque mais ont refusé de respecter les recommandations sanitaires (Min. Santé)

Le ministère de la santé a, mercredi 17 juillet 2019, déploré une fois de plus l'attitude "irresponsable" de certaines personnes qui contribuent à la propagation de cette dixième épidémie d'Ebola qui secoue la République Démocratique du Congo. 

"Nous regrettons qu’après avoir passé près d’un an dans cette épidémie, certains groupes de personnes dans la communauté continuent à adopter un comportement irresponsable qui cause la propagation géographique du virus", a déploré le ministère de la santé. 

RDC-EBOLA : Le ministère de la santé espère "qu’il y aura une plus grande transparence dans l'utilisation des fonds reçus par les acteurs humanitaires"

Le ministère de la santé dit prendre acte de l’évaluation du comité d’experts de l’organisation mondiale de la santé, déclarant la maladie à virus Ebola qui sévit au Nord-Est de la RDC, « urgence sanitaire de portée internationale ».

Dans un commentaire rendu public quelques heures après cette déclaration, le ministère de la santé a affirmé que cette épidémie d’Ebola est avant tout une crise de santé publique qui nécessite une réponse par des acteurs ayant une réelle expertise technique.

Ebola à Goma : Tous les contacts du pasteur "décédé", dont le chauffeur de moto-taxi qui l'avait conduit, ont été retrouvés en moins de 3 jours (Min. Santé)

Dans son rapport du 17 juillet 2019 sur la situation épidémiologique de la maladie à virus Ebola qui sévit en République Démocratique du Congo, le ministre de la santé a donné des nouvelles rassurantes sur le suivi de la situation des contacts du pasteur ayant voyagé à Goma.

Ledit ministère affirme que la vaccination autour du cas confirmé de Goma se poursuit au centre de santé Afia Himbi dans la zone de santé de Goma. 

RDC-EBOLA : L'épidémie est déclarée "urgence de santé publique de portée internationale" par l'OMS

Le comité d'urgence de l'organisation mondiale de la santé, "OMS", a déclaré la maladie à virus Ebola présente en RDC, comme urgence de santé publique de portée internationale.

C'était à l'issue de la réunion organisée par ce comité à Genève, la capitale suisse, ce mercredi 17 juillet.

Cette décision intervient seulement 72 heures après l'apparition de l'épidémie en ville de Goma, où un patient a été testé positif en provenance de Butembo.

Beni-Ebola : Le laborantin du centre de santé Isonga menacé de mort par des hommes armés

Des menaces de mort pèsent sur le personnel soignant engagé dans la lutte contre Ebola dans la chefferie de Bashu, en territoire de Beni. 

Dans la nuit du lundi 15 à mardi 16 juillet 2019, une opération criminelle a visé le Laborantin du Centre de santé Isonga. 

Des hommes porteurs illégaux d’armes ont surgi à son domicile et ont gravement blessé son épouse par arme blanche. 

La cible était en cachette lors de l’incursion, rapporte Moise Kiputulu défenseur des droits humains à Bashu.

Ebola à Goma : "Le risque de propagation est élevé pour les provinces et pays voisins si les mesures ne sont pas respectées", (OMS)

Le coordonnateur de l’Organisation Mondiale de la Santé en charge de la riposte contre Ebola en Ituri et au Nord-Kivu, a affirmé que l’évaluation de l’OMS montre que le risque de contamination est élevé pour les provinces et pays voisins de la ville de Goma, ville récemment atteinte de cette épidémie suite à un cas en provenance de Butembo et dont tous les contacts échappent encore à la riposte.

RDC-Ebola : L'épidémie pourrait être déclarée "urgence de santé publique de portée internationale" ce mercredi (OMS)

Après l’apparition du tout premier cas confirmé de la maladie à virus Ebola à Goma, une ville de plus d’un millions d’habitants, le comité d’urgence de l’organisation mondiale de la santé (OMS) se réunit à Genève (Suisse) ce mercredi 17 juillet, afin de déclarer si cette dixième épidémie présente en provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri depuis 11 mois, est maintenant une urgence sanitaire de portée internationale ou non.

En séjour à Goma, le directeur général adjoint de l’OMS a confirmé la tenue de cette réunion lors d’une communication avec la presse ce mardi 16 juillet 2019.

RDC-EBOLA : Le cas confirmé de Goma est mort pendant son transfert à Butembo

Le malade d’Ebola testé positif à Goma dimanche 14 juillet dernier est décédé ce lundi 15 juillet pendant son évacuation au centre de traitement Ebola de Butembo.

L’information vient d’être confirmée ce mardi 16 juillet 2019 par le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita à l’issue d’une réunion tenue avec les membres du bureau de l’assemblée provinciale.

C’est suite au manque d’équipement spécialisé à Goma que la décision de transférer le patient à Butembo (actuel épicentre de la maladie) a été prise.

RDC : Voici les 5 facteurs de risque de l'épidémie d'Ebola qui sévit au Nord-Kivu et en Ituri 

Lors de sa prise de parole à la réunion de haut niveau organisée à Genève lundi 15 juillet 2019 sur le virus Ebola qui sévit en République Démocratique du Congo, le ministre de la Santé, Oly Ilunga, s'est montré rassurant sur le cas confirmé de Goma.

Depuis le début de cette épidémie, nous nous sommes préparés avec l'OMS à l'éventualité de cas positifs à Goma. La situation est donc sous contrôle et est en en cours de gestion, comme nous l'avons fait il y a quelques semaines avec le cas positif signalé en Ouganda", a dit Oly Ilunga. 

RDC-EBOLA : "Seules la discipline et la redevabilité nous permettront de mettre fin à cette épidémie qui n'a que trop duré", (Oly Ilunga à Genève)

Le ministre de la Santé de la République Démocratique du Congo a pris part lundi 15 juillet dernier à la réunion de Haut niveau organisée à Genève sur la maladie à virus Ebola qui sévit au pays.

Dans son allocution, Oly Ilunga a, une fois de plus, martelé sur les éléments clés qui peuvent permettre à mettre fin à cette dixième épidémie d'Ebola qui secoue la RD Congo.

"Seules la discipline et la redevabilité nous permettront de mettre fin à cette épidémie qui n'a que trop duré", a déclaré le docteur Oly Ilunga.